«C’est l’fun de jouer encore au football aussi tard au mois d’octobre», avoue Zachary Michaud.

«On est capables de grandes choses»

À leur premier match en séries éliminatoires en trois ans, les Incroyables du football juvénile de J.-H.-Leclerc ont causé une forte surprise en disposant du Milice de l’école de La Magdeleine en ronde quart de finale de la Ligue de la Montérégie. Et selon Zachary Michaud, les Granbyens ont encore des tours dans leur sac.

« C’était un gros défi et on l’a relevé avec brio, explique le quart-arrière, qui en est à sa dernière saison au football juvénile. Quand on joue avec cœur et avec hargne, on est capables de grandes choses. »

Vendredi soir, à Sorel-Tracy, les Incroyables vont s’attaquer à plus gros encore. Le Polypus de l’école Fernand-Lefebvre a remporté chacun de ses sept matchs en saison régulière. Début septembre, il avait écrasé les Incroyables 35-0 à domicile.

« On sait ce qui n’a pas fonctionné cette journée-là et on connaît les erreurs qu’il ne faut pas répéter, reprend Michaud. Aussi, nous avons changé de système de jeu depuis. C’est une équipe très différente que le Polypus va affronter. »

Comme plusieurs de ses coéquipiers, Michaud va jouer en attaque comme en défense. Les Incroyables, rappelons-le, ont une longue liste d’éclopés.

« Ça fait de gros matchs, mais je suis content qu’on soit en séries. Moi, c’était mon premier match en séries depuis que je suis avec les juvéniles et je sentais que je vivais un moment spécial. C’est l’fun de jouer encore au football aussi tard au mois d’octobre... »

À 16 ans, Michaud commence à penser au cégep. Il ne sait pas encore où il va étudier l’an prochain, mais une chose est claire : il veut continuer à jouer au football.

« J’aime le football, j’adore le football. J’aimerais aussi continuer à jouer au poste de quart, mais si on veut que je sois receveur de passes, c’est correct aussi. On verra bien, on n’est pas encore tout à fait rendu là. »

Sans compter que son travail avec les Incroyables n’est pas encore fini.

Les Élites (en blanc) ont conclu la saison avec une fiche de quatre victoires et trois défaites.

Les Élites ont le cœur à la vengeance

Les Élites du football juvénile du Mont-Sacré-Coeur ont une revanche à prendre sur les Cavaliers de l’école Montcalm de Sherbrooke, qu’ils recevront samedi après-midi au parc Jean-Yves-Phaneuf dans le cadre d’un match de ronde quart de finale de la Ligue des Cantons-de-l’Est.

Il y a un an, les Cavaliers avaient éliminé les Élites en demi-finale. Une défaite, selon l’entraîneur Claude Lessard, que ses joueurs ont encore sur le cœur.

« Les gars se rappellent du feeling de la défaite, un feeling très désagréable, explique-t-il. Après avoir remporté cinq de nos sept matchs en saison régulière, les gars avaient un fort sentiment de travail inachevé. Et ils ne veulent pas vivre la même sensation cette année. »

Les Élites ont conclu la saison avec une fiche de quatre victoires et trois défaites. Les Cavaliers, eux, avec trois gains et quatre revers. Les Granbyens sont favoris, mais Lessard se montre prudent.

« C’est pas compliqué, il va falloir jouer notre meilleur football. On se prépare en fonction d’un match qui s’annonce difficile. »

Lessard s’est d’ailleurs dit satisfait du travail effectué par ses joueurs cette saison.

« Avec un peu de chance, nous aurions pu finir avec une fiche de 6-1. On a perdu par un point une fois et par un touché deux fois. Mon receveur de passes Jean-Raphaël Poulin, mon homme à tout faire Carl Proulx ainsi que Charles-Antoine Goulet, un autre que j’utilise à plusieurs sauces, comptent parmi ceux qui méritent une excellente note. »