Mathieu Ostiguy et Chloe Choinard en action. Le couple a déjà obtenu des résultats prometteurs en Europe.

«On croit en nos possibilités» - Mathieu Ostiguy

De retour d’Europe, où il a obtenu des résultats fort prometteurs avec sa nouvelle partenaire, Mathieu Ostiguy voit son avenir sur glace avec beaucoup d’optimisme.

« Vraiment, ça va bien avec Chloe, lance-t-il au sortir d’une séance d’entraînement tenue à l’aréna Martin-Brodeur de Saint-Léonard. Je pense que nous aurons beaucoup de succès ensemble. »

Choe, c’est Choe Choinard, une Ontarienne de 15 ans de la région de Belleville qui a déménagé ses pénates à Montréal pour se rapprocher de son partenaire. Les deux patinent ensemble depuis le mois de mai.

« Nous avons fini au septième rang en Lettonie, ce qui nous a beaucoup encouragés, explique Ostiguy. Avec Choe, ça a cliqué dès le départ, la chimie s’est installée tout de suite. On croit vraiment en nos possibilités. »

C’est par l’entremise de leur entraîneur respectif qu’Ostiguy et Choinard se sont rencontrés. L’essai auquel ils se sont soumis s’est avéré très concluant.

« À notre première compétition, au championnat québécois d’été, nous avons remporté le bronze. Les gens nous regardaient et nous disaient : ‘Vous allez tellement bien ensemble ! ’ »

Ostiguy a patiné pendant trois ans avec Justine Brasseur, avec laquelle il a remporté le championnat canadien au niveau novice et terminé au quatrième rang aux Jeux olympiques d’hiver de la jeunesse.

« On s’est quittés en très bons termes. Justine et moi, on avait simplement l’impression d’avoir fait le tour de notre parcours ensemble. Ça a été une super partenaire et on a accompli de très belles choses. Elle est demeurée une très grande amie. »

À deux, c’est mieux

Mathieu Ostiguy a déjà patiné en solo, mais il n’a jamais songé faire autre chose que patiner en couple à la suite de la fin de son association avec Justine Brasseur.

« J’adore patiner en couple. J’aime l’idée que je peux partager mes émotions avec l’autre, que je peux partager la pression aussi. C’est une dynamique complètement différente que de patiner en solo, c’est clair. Sans compter que la motivation est beaucoup plus facile à trouver. La journée où tu te sens moins bien, l’autre va te pousser dans le dos... »

Le couple participera à une série de compétitions au cours de la saison hivernale. Le point fort de la campagne sera le championnat canadien qui aura lieu début janvier à Vancouver.

« On veut bien performer. Ce sera notre dernière saison au niveau junior et on veut avoir un bon résultat. On s’entraîne très fort pour réussir. »

Le rêve : les Olympiques

À 20 ans, Mathieu Ostiguy, qui fait la navette entre son appartement de Montréal et le domicile familial de Sainte-Angèle-de-
Monnoir, avoue qu’il rêve aux Jeux olympiques.

« C’est mon rêve, mais je sais que j’ai beaucoup de travail à faire avant d’y arriver. Est-ce que c’est un rêve accessible ? Je pense que oui. Mais j’ai encore des milliers d’heures d’entraînement devant moi... »

Afin de financer ses activités, Mathieu Ostiguy organise un souper-bénéfice qui aura lieu à l’hôtel de ville d’Ange-Gardien le 25 novembre. Pour obtenir des billets, on appelle au 514-702-7202 ou au 450-521-6444.