L'alignement des Braves était dégarni face aux Marquis. Leur alignement et... leur banc aussi.

«On aurait pu gagner!»

Avec 11 joueurs et un seul gardien en uniforme, les Braves de Farnham ne pouvaient pas espérer grand-chose face à une équipe sacrée championne du calendrier régulier et des séries dans sa région, jeudi matin, à l'aréna Étienne-Desmarteau de Montréal. Tout de même, Jean-Charles Lajoie estime que sa troupe aurait pu venir à bout des Marquis de Jonquière à leur premier match du tournoi de la Coupe Dodge.
Les Braves se sont inclinés 7-3, eux qui tiraient de l'arrière par un seul but (4-3) jusqu'à la sixième minute de la troisième période.
« Je vous le dis, on aurait pu gagner!, a lancé Lajoie, sûr de lui, quelques minutes après la rencontre. À mon avis, c'est pas compliqué, on a commis de grosses erreurs mentales sur quatre buts. Si vous retranchez ces quatre buts, ça fait 3-3. Il nous manquait plein de gars, mais ce n'est pas à cause de ça qu'on a perdu. »
Il reste néanmoins que les Braves ont fourni un très bel effort face à une équipe puissante, qui affichait complet. Ils ont lutté avec courage jusqu'en troisième, soit jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'essence dans le réservoir. Certains joueurs, on s'en doutera, ont été surutilisés.
C'est tout de même dans le camp des perdants qu'on a été témoin de la plus belle histoire. Ainsi, Alexandre Marcoux, qui avait été victime d'une sévère commotion cérébrale lors d'un match face aux Knights de Lachute-Deux-Montagnes au mois de novembre, a effectué un retour au jeu. Il n'a pas joué beaucoup, mais sa seule présence lui a permis de mériter le titre de joueur par excellence dans le camp farnhamien.
« Après deux présences, les jambes me brûlaient!, a mentionné l'attaquant de 20 ans, qui avait bien sûr la permission de ses médecins pour renouer avec l'action. Ça n'a pas été facile, je n'avais pas la même hargne que d'habitude, mais je suis content d'avoir été là. »
Justin Racine a été le meilleur des Braves avec deux buts. Charles Bilodeau a complété. Devant le filet, Charles-Olivier Lajoie a souvent été laissé à lui-même.
Étienne Leduc et Jérémy Girard ont marqué deux fois chacun pour les Marquis, dont l'entraîneur Bob Desjardins dirigeait encore dans la Ligue nord-américaine jusqu'à la saison dernière.
Les Braves seront de retour sur la patinoire à 8 h, vendredi, face aux Éclaireurs du Richelieu. S'ils gagnent, ils auront congé jusqu'au lendemain alors que, dans le cas contraire, ils devront disputer un match dès le soir même.
Jean-Charles Lajoie devra à nouveau composer avec un alignement fortement dégarni vendredi matin. Jonathan Cloutier, son meilleur attaquant et son meilleur joueur tout court, devrait rejoindre l'équipe vendredi soir ou samedi.
« La majorité des absents sont pris avec leurs examens à l'université. Il faut respecter les études des gars », a tranché le grand manitou des Braves.