Alex Labbé a déploré des problèmes de traction sur sa voiture, mais il a tout de même décroché la 4e place à Toronto.

«On a fait le mieux qu'on a pu», assure Alex Labbé

Même s'il s'était dit confiant à la suite des qualifications, Alex Labbé avait l'impression qu'il n'avait pas la voiture pour gagner, samedi, à Toronto. La quatrième place qu'il a ramenée était donc plutôt satisfaisante à ses yeux.
« On a fait le mieux qu'on a pu avec ce qu'on avait, a expliqué le pilote de l'écurie Go Fas Racing. Il y a des quatrièmes places décevantes et il y en a qu'on prend et se disant : "C'est correct !" Celle-ci appartient à la deuxième catégorie. »
Labbé a déploré des problèmes de traction, qui le rendaient très vulnérable à la sortie des virages.
« Je n'avais pas de puissance. Je n'étais vraiment pas rapide aujourd'hui. Il y a vraiment une couple de trucs qu'il va falloir ajuster. »
Justement, le protégé de BRP s'en allait faire des essais sur un ovale de la région de Toronto, dimanche, en vue des trois courses prévues dans l'ouest du pays la semaine prochaine.
« Ça va être une semaine très importante. Je suis encore dans le coup au classement, mais il ne faut pas prendre trop de retard non plus. »
Labbé est deuxième derrière Kevin Lacroix. D'ailleurs, il a eu de bons mots au sujet du pilote de la voiture no 74.
« Il a son style, j'ai encore ses agissements à Mirabel en tête, mais ça reste un pilote de talent. Il a gagné les trois épreuves sur circuit routier jusqu'ici et ce n'est pas pour rien. Justement, il n'a pas besoin de jouer du coude comme il le fait souvent pour avoir du succès. »
Le transport et l'hébergement de notre journaliste ont été assurés par BRP.