Louis-Philippe Denis est l’un des sept joueurs des Inouk qui affronteront les Cadets de l’Université Norwich.

Norwich: un match pris au sérieux

Les joueurs des Inouk qui vont participer au match opposant les étoiles de la Ligue de hockey junior AAA aux Cadets de l’Université Norwich du Vermont, samedi à compter de 15 h 30 au centre sportif Léonard-Grondin, semblent prendre l’affrontement au sérieux.

« Ça s’annonce comme un beau défi, a expliqué Louis-Philippe Denis, quelques heures avant le match face à l’Arctic de Montréal-Nord. On va affronter des joueurs plus vieux que nous, probablement plus gros également et qui pratique un style de jeu différent, possiblement semblable à celui pratiqué dans la LHJMQ. Personnellement, je ne suis pas nerveux, mais plutôt excité. »

Plus loin, William Leblanc voyait les choses sensiblement du même œil.

« Jouer contre une équipe de la NCAA, je trouve ça l’fun, a-t-il dit. On va se mesurer à des gars plus âgés et ça, c’est intéressant. Franchement, j’ai l’impression que ça va être une bonne rencontre. Et le fait de jouer contre Maxime Borduas et Gabriel Chicoine ajoute un p’tit quelque chose de spécial ! »

Charlie Risk, lui, ne se cachera pas pour dire que le match est très important à ses yeux.

« Moi, je vise une carrière au hockey universitaire américain à la suite de mon stage junior, a-t-il souligné. Alors, vous comprendrez que l’idée de jouer devant des gens de la NCAA m’emballe vraiment. Avant d’accepter de venir à Granby, Pat (Bosch) m’avait parlé de cette rencontre et de la belle vitrine qu’elle pouvait représenter pour moi. C’est enfin un honneur pour moi de porter le chandail de ma ligue dans un événement du genre. »

Risk, Simon Lavoie et le gardien Marc-Antoine Dufour sont les seuls joueurs des Inouk qui représenteront la LHJAAAQ face à Norwich à être admissibles à jouer dans la NCAA. Denis, Leblanc, Vincent Lampron et Nicolas Roy ne pourront le faire puisqu’ils ont déjà évolué dans la LHJMQ, un circuit considéré comme « professionnel » par la NCAA.

Plus tôt cette saison, Roy avait toutefois indiqué qu’il visait une carrière au hockey universitaire canadien. Et il y aura des recruteurs des programmes de hockey universitaire de chez nous au centre sportif Léonard-Grondin samedi.

« C’est une belle visibilité qui nous est offerte », a avoué Roy, qui est clairement remis de la blessure à un genou qui l’a tenu hors de l’alignement pendant six semaines.

Patrice Bosch, qui a eu l’idée de ce match, dirigera l’équipe de la LHJAAAQ. Les ex-Inouk Maxime Borduas et Gabriel Chicoine seront en uniforme du côté de Norwich.