Même si le dossier de la vente des Inouk n’est pas encore réglé, il semble assuré que l’équipe évoluera à Granby en 2020-2021.
Même si le dossier de la vente des Inouk n’est pas encore réglé, il semble assuré que l’équipe évoluera à Granby en 2020-2021.

Non, la saga de la vente des Inouk n’est pas encore finie!

Michel Tassé
Michel Tassé
La Voix de l'Est
Les gouverneurs de la Ligue de hockey junior AAA du Québec devaient voter jeudi soir sur la vente des Inouk à Rémy Harrisson, Rémi Robert, Ian Matthews et Bobby Crawford. Mais voilà, rien n’a été fait.

Non, le dossier de la vente des Inouk n’est pas encore officiellement réglé. En fait, l’équipe est toujours la propriété de Marco Bernard et de ses partenaires, notamment Matthews et Crawford, et elle le sera probablement encore un temps. Ce qui ne change néanmoins rien au fait que le club évoluera à Granby en 2020-2021 et que Harrisson est désormais le grand patron des opérations hockey.

Ce que la LHJAAAQ a accueilli, jeudi, c’est l’arrivée de Matthews en tant que nouveau président et gouverneur des Inouk. Et la démission de ces deux postes, du même coup, de Marco Bernard.

Et c’est Matthews, vendredi, qui s’est fait le porte-parole de l’organisation pour tenter d’expliquer pourquoi le dossier de la vente de l’équipe, cette pénible saga, traîne encore.

«La vente de l’équipe est récente et nous voulons démontrer notre sérieux et bien faire les choses, a expliqué le beau-père de Marco Bernard. Le 13 août, ça venait vite et nous ne voulions pas arriver aux gouverneurs avec un dossier à moitié ou aux trois quarts ficelé. Nous allons prendre le temps qu’il faut pour arriver avec un dossier en béton, qui aura été produit dans les règles de l’art.»

Matthews, un homme d’affaires de Montréal, affirme que «la transition peut prendre un certain temps», mais qu’il n’y aura pas de mauvaises surprises au terme du processus.

«On va continuer à faire du hockey junior AAA à Granby», a-t-il ajouté. 

Le retour de Bessette confirmé 

À travers tout ça, Samuel Bessette a confirmé qu’il est bel et bien de retour à titre de directeur général des Inouk, quelques semaines après avoir remis sa démission.

«Je n’aimais pas l’incertitude dans laquelle nous étions, mais là, tout est beaucoup plus clair même s’il reste des détails à régler, a mentionné Bessette. On peut enfin aller de l’avant et penser au hockey.»

Si le retour de Bessette est confirmé, celui de Jason Tracey ne l’est toujours pas. Tracey avait démissionné en même temps que Bessette et pour les mêmes raisons.

«Il y a des discussions à venir avec Jason, qui voulait vraiment voir où est-ce qu’on s’en allait avant de prendre une décision», a souligné Bessette.

Entraîneur de carrière, Harrisson pourrait-il se retrouver derrière le banc de l’équipe si jamais Tracey décide de rester chez lui? Il faudra voir.

Par ailleurs, le camp d’entraînement des Inouk devrait ouvrir le samedi 22 août. «Devrait» est le terme à utiliser puisque que les dirigeants de la LHJAAAQ attendent des nouvelles de Hockey Québec pour la suite des choses.

Le début de saison de la LHJAAAQ est toujours prévu le 11 septembre.

Chose certaine, on se prépare au Centre sportif Léonard-Grondin. La glace de la patinoire Jean-Patenaude est faite et le logo des Inouk, ainsi que celui des Bisons, sont bien en vue au centre.