Nicolas Nadeau a amassé 20 points en 32 matchs depuis le début de la saison. Mais en raison de son statut de « joueur affilié », il est souvent forcé de suivre l’action à partir des estrades.

Nicolas Nadeau se sacrifie pour les Inouk

Nicolas Nadeau se retrouve dans une situation pour le moins inhabituelle à sa dernière saison dans le hockey junior. Malgré de solides performances lorsqu’il saute sur la glace, le défenseur des Inouk est souvent forcé, en raison de son statut de « joueur affilié », de suivre l’action à partir des estrades.

« C’est sûr que je suis un compétiteur. Ce n’est pas la situation que tu souhaites connaître à 20 ans. Mais en même temps, tu veux toujours le bien de l’équipe. Donc je dois accepter le choix des dirigeants », a commenté l’athlète originaire de Shefford.

Les Inouk ont fait le pari de garder sept joueurs de 20 ans dans l’entourage de l’équipe cette saison. Mais puisque seulement six vétérans peuvent jouer lors d’un match et figurer parmi l’alignement régulier, l’un d’entre eux doit obligatoirement porter l’étiquette de joueur affilié.

Après Hubert Cyrenne-Blanchard l’automne dernier, c’est au tour de Nadeau depuis la mi-janvier. Puisqu’il a déjà disputé deux matchs comme joueur affilié, le défenseur droitier pourra seulement être utilisé huit autres fois d’ici la fin de la campagne, séries comprises.

« Pour aller jusqu’au bout, tout le monde doit accepter son rôle... », a souligné le principal intéressé.

L’entraîneur-chef Patrice Bosch estime que cette stratégie offre à son club « une excellente profondeur » et qu’elle ne dérange pas outre mesure. « Ce n’est même pas un sujet dans l’entourage de l’équipe. On n’en parle pas entre nous », a-t-il assuré.

Bosch soutient également que plusieurs formations de la Ligue de hockey junior AAA du Québec vivent une situation similaire.

Un atout précieux

Nicolas Nadeau a amassé 20 points (dont deux buts) en 32 matchs depuis le début de la saison. Malgré l’arrivée des défenseurs Jérémie Major et Jesse Belzil peu avant la date limite des transactions, le numéro 88 demeure un atout précieux pour les Inouk.

Patrice Bosch fera donc appel à ses services lorsqu’il en ressentira le besoin.

D’ici là, Nadeau continue de participer à tous les entraînements, en plus d’assister à la majorité des matchs locaux. On pourrait donc le voir au centre sportif Léonard-Grondin samedi après-midi, alors que les Panthères de Saint-Jérôme seront les visiteurs.

« Je veux rester avec les gars. En tant que joueur de 20 ans, j’ai quand même un rôle de leader dans l’équipe. Je veux montrer l’exemple aux jeunes. »