Tom Brady et les Patriots sont encore les favoris pour représenter l'Américaine au prochain Super Bowl.

NFL: les Patriots domineront encore dans l'Américaine

Mettons tout de suite des choses au clair : s'il existe une équipe assez bonne pour empêcher les Patriots de la Nouvelle-Angleterre de représenter l'Américaine au prochain Super Bowl, nous ne la voyons pas.
Évidemment, il n'y a rien d'assuré dans le sport professionnel, surtout dans la NFL, où des équipes grimpent et glissent au classement chaque année. Sauf les Patriots, qui semblent encore mieux nantis que la saison dernière, au cours de laquelle ils ont été couronnés champions.
Âgé de 40 ans, Tom Brady pourrait encore être dans ses meilleures années. C'est une situation qui fait peur au reste de la ligue. Les Patriots amorceront la défense de leur titre le jeudi 7 septembre, contre les Chiefs de Kansas City.
« Je crois que c'est encore plus facile pour moi en ce moment que ça ne l'a jamais été, a indiqué Brady­. J'ai l'impression que ma routine est meilleure qu'auparavant. Quand tu es plus jeune, tu ne sais pas trop quoi faire. Après 17 ans dans la ligue, je sais ce que je dois faire et je sais comment me préparer. C'est amusant d'être sur le terrain et de compétitionner. C'est pour cette raison que les joueurs de football sont ici. »
Peu d'opposition dans la section Est
En Nouvelle-Angleterre, les joueurs vont sur le terrain et gagnent, après avoir montré une fiche de 14-2 en 2016. La section Est pourrait déjà avoir son équipe championne à l'Halloween, compte tenu des faiblesses des autres formations se battant pour le titre contre Brady et sa bande.
Et ce, même si le prolifique quart a perdu pour toute la saison son receveur favori, Julian Edelman, qui est aux prises avec une déchirure ligamentaire au genou. Brady avant besoin d'un receveur pour les longues passes, les Patriots ont donc acquis Brandin Cooks.
Ils ont perdu les services du porteur de ballon LeGarrette Blount, mais ils possèdent beaucoup de profondeur à cette position. Le demi inséré Rob Gronkowski est à nouveau en santé et la ligne à l'attaque s'avère une des meilleures de la NFL.
Et la défensive, qui ne reçoit probablement pas tous les éloges qu'elle mérite, a ajouté quelques éléments clés comme le demi de coin Stephon Gilmore et le secondeur David Harris. Le calendrier des Pats n'est d'ailleurs pas intimidant, surtout à même la section.
Les Dolphins de Miami ont subi de lourdes pertes et il restera à voir si Jay Cutler sera la solution au poste de quart partant. Les Bills­ de Buffalo semblent incapables de déterminer qui doit partir et qui doit rester et leurs meilleurs receveurs, Sammy Watkins (échangé aux Rams) et Anquan Boldin (retraite), ne sont plus avec la formation. Pour ce qui est des Jets de New York, ils devraient constituer une des pires équipes de la NFL.
Plusieurs luttes en vue
L'Association Américaine devrait quand même voir des luttes un peu plus serrées dans les autres sections, particulièrement celles de l'Ouest et du Sud.
Plusieurs analystes croient que les Texans de Houston, les Titans de Tennessee et les Colts d'Indianapolis se battront pour le titre de la section Sud en raison de leur talent très égal.
Les Texans possèdent une excellente défensive qui accueillera le retour de l'incomparable J.J. Watt et aucune autre formation de l'Américaine ne semble aussi près de passer à un autre niveau que les Titans. En ce qui concerne les Colts, le point d'interrogation reste l'état de santé du quart Andrew Luck, qui est aussi incertain que la ligne à l'attaque. 
Dans la section Ouest, trois équipes se disputeront les honneurs, si nous excluons les Charger de Los Angeles. Si le quart Derek Carr reste en santé, les Raiders sont favoris pour remporter la section et résister aux Chiefs de Kansas­ City, qui ont gagné l'Ouest au tout dernier match la saison dernière, et aux Broncos de Denver. Il ne faudrait toutefois pas sous-estimer Von Miller et sa bande.
Enfin, toute la section Nord reposera sur la capacité des Ravens de Baltimore de rebondir après une mauvaise saison. Si ce n'est pas le cas - et ils auront besoin d'un Joe Flacco en excellente santé - les Steelers vont dominer.
Les Steelers forment certainement la meilleure équipe de la section Nord. Aucune attaque n'est plus dynamique et la défensive comprend de bons plaqueurs en Bud Dupree et Ryan Shazier. Le receveur Antonio Brown, le porteur de ballon Le'Veon Bell et le quart Ben Roethlisberger seront dans la course pour le titre de joueur le plus utile.
À sa 15e saison à la barre des Bengals­ de Cincinnati, Marvin Lewis aura besoin d'un revirement de situation après avoir vu sa formation terminer la dernière saison avec un dossier de 6-9-1. Finalement, les Browns de Cleveland­ ne montreront pas une fiche de 1-15, mais ça ne veut pas dire qu'ils ne se battront pas pour la première sélection du prochain repêchage.
Le quart Josh McCown
Les Jets choisissent Josh McCown comme quart partant
Josh McCown sera le quart partant des Jets de New York lors de leur match d'ouverture face aux Bills de Buffalo.
L'entraîneur-chef Todd Bowles a annoncé lundi qu'il avait préféré McCown à Christian Hackenberg et Bryce Petty lors du camp.
Âgé de 38 ans, McCown était le favori pour le poste de quart partant depuis son embauche en mars.
Hackenberg a été sélectionné en deuxième ronde lors du repêchage de 2016. Il a connu un camp difficile et n'a jamais vraiment défié McCown.
Petty était troisième dans la course avant le camp et il a bien fait lors du calendrier préparatoire. Il a toutefois subi une entorse à un genou lors d'un match préparatoire face aux Giants, samedi.
John Harbaugh
Les Ravens prolongent le contrat de John Harbaugh
Les Ravens de Baltimore ont consenti une prolongation de contrat à l'entraîneur-chef John Harbaugh, même si l'équipe ne s'est pas qualifiée pour les éliminatoires lors de trois des quatre dernières saisons.
Le contrat en cours de Harbaugh devait arriver à échéance après la saison 2018. Les Ravens n'ont pas dévoilé la longueur de la nouvelle entente.
Depuis son arrivée avec l'équipe en 2008, les Ravens ont participé six fois aux éliminatoires. Les Ravens ont participé au championnat de l'Américaine en 2008, 2011 et 2012 et ils ont remporté le Super Bowl lors de la saison 2012.
En neuf saisons à la tête des Ravens, Harbaugh a compilé un dossier de 85-59 en saison régulière et de 10-5 lors des éliminatoires.
Toutefois, les Ravens ont compilé une fiche gagnante une seule fois lors des quatre dernières campagnes. Ils ont présenté des fiches de 8-8 en 2013, 10-6 en 2014, 5-11 en 2015 et 8-8 en 2016.