Yan Pellerin a remporté ses six derniers combats en boxe.

Neuf en 10 pour Yan Pellerin ?

Yan Pellerin va tenter de remporter une neuvième victoire en 10 combats de boxe, samedi soir au Centre Vidéotron de Québec, alors qu’il affrontera l’Argentin Maximiliano Agustin Corso en sous-carte du combat de championnat du monde de Marie-Ève Dicaire.

Corso a une fiche de six victoires, quatre défaites et un verdict nul. Il vient de perdre deux combats, les deux contre des boxeurs invaincus après respectivement sept et huit batailles.

« C’est un bon boxeur, a expliqué Pellerin, qui a fait osciller l’aiguille de la balance à 186,7 livres, vendredi midi, lors de la pesée officielle. Il a un style particulier, lui qui est gaucher et qui passe son temps à passer de la gauche à la droite puis de la droite à la gauche. C’est difficile d’établir un plan de match précis avec ce genre de bonhomme. »

N’empêche, le Granbyen de 39 ans aimerait bien se retrouver avec une moyenne de ,900 au terme de son 10e combat. Il a remporté les six derniers.

« J’ai encore en tête un titre canadien. Si je gagne ce combat, je vais certainement commencer à regarder quelles sont mes options… »

Son gala du 15 décembre reporté

Mais Pellerin avait d’autres choses à raconter vendredi. Le gala de New Era Fighting & Promotion prévu pour le 15 décembre à L’Olympia de Montréal a été repoussé à plus tard. Ce n’est pas clair, mais il semble que Groupe Yvon Michel, qui travaille en collaboration avec Pellerin dans l’organisation de ses galas, ait des choses à régler avec la Régie des alcools, des courses et des jeux du Québec, qui supervise la tenue des événements de sports de combat présentés dans la province.

Les Granbyens Adam Dyczka et Alex Beaulé devaient notamment se battre en boxe lors de ce gala.

« Les boxeurs et les combattants sont avisés et ils ont même reçu un montant forfaitaire pour compenser pour la remise du gala, a repris Pellerin. Normalement, on devrait se reprendre en janvier. »

Il faut savoir que Pellerin est en attente de son permis de promoteur, ce qui explique qu’il doive s’associer à un promoteur reconnu à chaque gala qu’il présente. Il devrait recevoir son permis dans les prochains mois, paraît-il.