Dave Gauthier, qui lançait devant un recruteur des Phillies de Philadelphie, a obtenu sa sixième victoire de la saison.

Ne jamais compter les Guerriers pour battus

Le Rocket de Coaticook n’a pas été souvent une proie facile pour les Guerriers au cours des dernières années. Et après leur deuxième tour au bâton, mardi soir au stade Napoléon-Fontaine, les visiteurs menaient 3-0.

Mais voilà, il ne faut jamais compter les Guerriers, version 2019, pour battus. Et les Granbyens ont pris les choses en main à compter de la deuxième manche, ils ont réussi des manches de deux, un et six points et ils se sont sauvés avec une victoire de 9-3 par une magnifique soirée pour le baseball.

Dave Gauthier a remporté sa sixième victoire de la saison, lui qui est toujours invaincu. En cinq manches de travail, il a accordé six coups sûrs, mais aucun but sur balle, et trois points mérités. Il a concédé un circuit de trois points à Jacob Laverrière-Ménard. Il a enfin retiré six frappeurs sur des prises. Jeffrey Dupont et William Tremblay ont complété le travail en relève.

Gauthier lançait devant Alex Agostino, dépisteur des Phillies de Philadelphie. Agostino, qui a travaillé pour les Expos et qu’on entend régulièrement commenter l’actualité des grandes ligues dans les médias, a avoué clairement qu’il venait voir Gauthier à l’œuvre.

« J’entends de belles choses à son sujet et j’aime la vibe qu’il y a autour de cette équipe présentement », a mentionné Agostino.

Marc-Antoine Lefebvre a frappé un circuit en solo dans la victoire. Alexandre Lapointe (deux coups sûrs) et le nouveau venu Xavier Bégin ont produit deux points chacun.

« Il y a deux ans, on aurait fermé les livres alors qu’on tirait de l’arrière 3-0, a dit Gauthier sans détour. Cette équipe est simplement formidable ! »

Gauthier a ensuite affirmé qu’il aurait aimé mieux lancer devant le recruteur des Phillies.

« J’ai fermé la porte quand c’était le temps, je n’ai pas été mauvais, mais ça aurait pu être mieux. Mon plus grand rêve, tout le monde le sait, demeure de jouer au baseball professionnel. Je ne sais pas comment il a jugé ma performance… »

Les Guerriers (21-7) retrouveront le Rocket jeudi soir, cette fois à Coaticook. Samuel Robichaud (3-0) devrait être au monticule.

Cinq nouveaux !

Les Guerriers avaient cinq nouveaux joueurs en uniforme mardi soir, soit le receveur Xavier Langlois, le voltigeur Xavier Bégin et le joueur de champ intérieur Alexis Vincent, tous acquis de Longueuil, ainsi que le joueur d’utilité François Guimont, acquis de Coaticook, et Nicolas Tremblay, un autre voltigeur, qui arrive de jouer au baseball et d’étudier en Alberta.

Vincent et Guimont, qui viennent donner de la profondeur aux Guerriers, ont été acquis tard lundi. Le premier en retour du lanceur Charles-Olivier Pelletier, qui n’a lancé que trois manches à Granby, alors que le second l’a été moyennant le joueur de champ intérieur Jose Olivier Goguin-Lalancette, qui avait été acquis de Longueuil, encore et toujours, celui-là à la fin mai, et qui avait aussi très peu joué depuis son arrivée.

Le retour de Tremblay, lui, est accueilli par un large sourire par les gens des Guerriers. Le jeune homme, qui a un bon coup de bâton est qui est très rapide, est considéré comme un très bel espoir. Il frappait premier mardi.

« C’était différent de négocier des échanges dans le but de s’améliorer parce qu’on veut aller jusqu’au bout, a expliqué le directeur général Mathieux Rochefort. Je ne pensais pas que nous allions nous retrouver dans cette position avant l’an prochain, mais voilà, le train passe. Et on veut le prendre ! »

Chose certaine, les succès des Guerriers commencent à attirer l’attention. Tranquillement, les foules augmentent au stade Napoléon-Fontaine. Il reste encore de la place en masse, mais on sent qu’il se passe quelque chose…