Quelques minutes après être sorti de sa voiture, Labbé s'est effondré en raison de la chaleur et de l'humidité.

NASCAR: le dernier mot à Labbé

Au terme d'une superbe bataille avec DJ Kennington, Alex Labbé a remporté sa deuxième course de la saison, mercredi soir, au Wyant Group Raceway de Saskatoon.
Alex Labbé... ou le sourire de la victoire.
Andrew Ranger a quant à lui fini 10e.
Pour la première fois de son histoire, la série canadienne de NASCAR présentait un programme double, avec deux épreuves de 100 tours. Malgré cinq neutralisations, la première course a à peine duré une heure.
Quelques minutes après être sorti de sa voiture, Labbé, au milieu des entrevues qu'il donnait aux journalistes, s'est effondré. La chaleur et l'humidité avaient eu raison de lui. Heureusement, il s'est relevé assez rapidement... et a continué à entretenir les nombreux membres des médias qui étaient massés autour de lui.
« Je savais que j'avais une bonne voiture et je voulais en profiter, a expliqué le pilote de Victoriaville, qui était parti deuxième derrière Kevin Lacroix. On a travaillé fort afin de trouver les bons ajustements sur l'auto et ça a porté fruits. Je suis vraiment très content ! »
Labbé a donc devancé Kennington et Cayden Lapcevich, qui avait triomphé à Saskatoon l'an dernier. Donald Theetge, de Québec, et Gary Klutt ont complété le top 5.
Louis-Philippe Dumoulin, sixième, Lacroix, huitième, Jean-François Dumoulin, neuvième, et Ranger ont été les autres Québécois à trouver une place parmi les 10 premiers. Victime de problèmes mécaniques, Alex Tagliani a fini 20e et dernier, lui dont l'épreuve a pris fin au 66e tour.
Labbé a avoué qu'il avait eu peur un brin au 97e tour lorsqu'un drapeau jaune a été agité.
« À peu près n'importe quoi peut arriver sur une relance. DJ était rapide aussi et j'avais de quoi me méfier. Le drapeau jaune ne faisait vraiment pas mon affaire, mais j'ai réussi à m'en tirer. Ça aurait été trop dommage de perdre la victoire après avoir mené aussi longtemps. »
En raison de la neutralisation, la course a nécessité trois tours de prolongation.
« J'aime ça ici, a encore dit Labbé, qui s'était classé troisième sur l'ovale d'un tiers de mille de Saskatoon l'an dernier. C'est une des belles pistes de la série, les installations sont très bien et les amateurs sont au rendez-vous. »
Ranger frustré
Non, Andrew Ranger ne l'a pas facile par les temps qui courent. Après la déception de Toronto, sa 10e place était loin de faire son affaire mercredi.
« Ma voiture était beaucoup trop lousse, a-t-il dit. J'étais incapable d'avoir de la puissance à la sortie des virages parce que je n'avais pas de contrôle. C'est très frustrant. J'espère qu'on va avoir le temps de régler le problème avant le début de la deuxième épreuve. »
La deuxième course devait débuter 90 minutes après la conclusion de la première. L'ordre de départ était déterminé par le tour le plus rapide de chacun des pilotes lors de l'épreuve initiale. C'est ainsi que DJ Kennington allait partir premier, Labbé quatrième et Ranger, 11e.