Dominic Lussier n’est pas déçu des foules en ce début de saison à l’Autodrome Granby. Mais il avoue qu’il y a une réflexion à faire.

Moins de programmes en début de saison à l’Autodrome?

Dominic Lussier a reçu une tonne de bons commentaires à la suite de l’ouverture du RPM Speedway 2.0 samedi dernier. Non, ses partenaires et lui n’ont pas investi plusieurs centaines de milliers de dollars pour rien.

« C’était agréable de voir autant de gens dans les gradins, autant de voitures (plus de 120) dans les puits et c’était l’fun de recevoir les félicitations du public, a avoué Lussier. On a mis des sous, nos gens ont travaillé très fort, mais ça a clairement valu la peine. »

Le site du RPM Speedway est méconnaissable. Mais en même temps que tout a été changé et que 1000 places ont été ajoutées, l’endroit a conservé son côté convivial et hautement sympathique.

De nombreux amateurs de courses avaient fait le voyage depuis Granby. Et plusieurs se sont demandés si Lussier n’avait pas maintenant en plan de rajeunir l’Autodrome.

« Le site est vieillissant, c’est vrai, mais il est encore en état convenable, a expliqué le promoteur. Honnêtement, il n’y a pas de grandes rénovations prévues à court terme. Mais il risque d’y en avoir avant longtemps, c’est clair. »

Le moment venu, la grande estrade, comme on l’appelle, sera la priorité de Lussier.

« Les rénovations au RPM Speedway ont coûté cher et on ne peut évidemment pas se permettre des dépenses du genre à chaque année », a-t-il admis, bien candidement.

Une réflexion à faire

Dominic Lussier n’est pas déçu des foules en ce début de saison à l’Autodrome. Mais il avoue qu’il y a une réflexion à faire.

« Nos chiffres d’assistance de cette année sont un copier-coller de ceux d’il y a un an après le même nombre de programmes, a-t-il souligné. Les sprint cars ont attiré plus de 3400 spectateurs il y a deux semaines, mais les autres soirées ont été pas mal plus tranquilles. Il n’y a aucune panique, mais on regarde ça et on se demande qu’est-ce qu’on pourrait faire pour améliorer les choses. »

Tout est sur la table, paraît-il, incluant l’idée de réduire le nombre de programmes avant la fin des classes. Ce qui serait un gros morceau, si on se rend jusque-là, Lussier ayant toujours été convaincu de la pertinence de présenter des courses toutes les semaines à l’Autodrome Granby.

« Aussi, il faut le dire, la compétition est là. Les amateurs de courses comptent parmi les fans qui se déplacent le plus pour voir leur sport préféré et ils peuvent aussi aller à Drummondville, à Cornwall, à Saint-Guillaume et bien sûr à Saint-Marcel. On va se le dire, les possibilités n’ont jamais été aussi nombreuses. »

Dominic Lussier ne panique pas et on le croit sur parole. Surtout qu’il sait que les amateurs vont recommencer à envahir l’Autodrome bientôt. Mais on le sent un brin préoccupé.

En attendant, l’action va reprendre vendredi soir alors que Monsieur sportsman sera couronné.