L’enseignante Mireille Dubouil fait bouger les jeunes depuis 25 ans.

Mireille Dubouil, enseignante d’exception !

CHRONQUE / Au moment où j’ai commencé cette chronique, il y a un peu plus de deux ans, un de mes buts était de braquer les projecteurs sur les personnes qui ne reçoivent pas tout le crédit qu’elles méritent. Sur celles qui ne font généralement pas les manchettes. L’enseignante en éducation physique Mireille Dubouil est de celles-là.

Depuis que je suis à Bromont en compagnie de ma petite famille, je ne cesse d’entendre parler d’elle en bien. J’ai rarement vu quelqu’un faire autant l’unanimité dans son patelin. 

Je songeais depuis quelques mois à écrire une chronique à son sujet, mais j’attendais le bon moment pour le faire. Celui-ci est arrivé! Avec la fin d’année scolaire qui coïncide avec une campagne électorale imminente, le tout jumelé à la publication de nombreuses études traitant du taux trop élevé d’obésité chez nos jeunes, le timing était parfait! 

Je suis donc parti à la rencontre de celle qui est sans contredit la « chouchoute » de bon nombre de jeunes Bromontois, mais aussi de beaucoup de parents.

Célébrant cette année 25 ans dans le domaine de l’éducation, dont les 15 dernières passées à l’école primaire de la Chantignole de Bromont, elle assure être toujours aussi passionnée par son boulot. « Même si je vois que les années passent et que les jeunes ne pensent plus comme ceux d’il y a dix ou 15 ans, j’éprouve encore énormément de satisfaction à me rendre à l’école chaque matin pour contribuer au développement de nos petits mousses », avoue d’entrée de jeu celle pour qui l’enseignement ne représente pas un travail, mais bien un mode de vie. 

Mais quel est donc son secret, elle qui réussit à faire bouger les enfants de 5 à 8 ans, et ce, peu importe le moment ou les circonstances ? 

« D’abord, il fait prendre pour acquis qu’on fait face aujourd’hui à une nouvelle réalité; celle de l’omniprésence des appareils électroniques. Cela fait en sorte que nos enfants bougent de moins en moins. On se doit donc d’être créatifs dans notre façon de leur enseigner les bonnes habitudes de vie. En ce qui me concerne, il y a quatre principes auxquels je n’ai jamais dérogé : je garde toujours de bons liens avec les enfants, je suis cohérente dans mes approches, je fais en sorte que je m’adapte à toutes situations et, finalement, peu importe à quoi ressemblent mes journées, bonnes ou mauvaises, j’aime et je prends soin de mes jeunes. En enseignement, si tu n’aimes pas tes élèves, tu devrais sérieusement songer à réorienter ta carrière… », déclare la sympathique verbomotrice, un tantinet hyperactive. 

« C’est vrai que c’est un défi constant de les faire bouger, mais pour ça, j’ai souvent recours à un monde imaginaire, à des histoires, ou à des personnages qui ont pour but de capter leur attention. Mais à Bromont, on est choyés : on a un support incroyable de la direction de l’école et des parents, qui nous appuient grandement dans chacune de nos initiatives », souligne celle qui ressent beaucoup de fierté de voir les élèves de l’école de la Chantignole être les premiers de la commission scolaire du Val-des-Cerfs au classement du Grand défi Pierre Lavoie. 

Avec les élections qui approchent, que ferait-elle si elle était ministre de l’Éducation ? « J’investirais dans les infrastructures scolaires à la grandeur du Québec et je m’assurais que les enseignants reçoivent toute la formation nécessaire pour faire face à ce phénomène récent que constitue l’intégration des élèves en difficultés (d’apprentissage ou de comportement) dans les classes régulières, tranche-t-elle. À mon avis, c’est ça le véritable défi pour les années à venir en éducation.»

Le nouveau président de l’Association du Hockey mineur de Bromont, Dave Williams

ON EN JASE AUTOUR D’UN BON CIGARE

Toutes mes félicitations à mon ami Dave Williams, qui vient d’être élu à la présidence de l’Association du hockey mineur de Bromont. 

Je suis convaincu que « Davey », une « bonne tête de hockey » qui n’a jamais compté ses heures, va effectuer de l’excellent boulot tout au long de son mandat. En voilà un qui est là pour les bonnes raisons !

*****

Les amis d’Alain Dostie, as golfeur de la région, songent à se cotiser pour lui offrir un pédalo pour ses prochaines rondes de golf... 

Lors de sa dernière prestation au sein de la Ligue des requins, vendredi dernier, l’ami Alain, en tentant d’aider un de ses partenaires à chercher sa balle dans l’herbe longue, a omis d’actionner le frein de sa voiturette et celle-ci s’est retrouvée dans le lac adjacent au vert du trou # 1 au Vieux-Village. Des espions me rapportent qu’Alain aurait même sauté à l’eau pour la récupérer et qu’il l’aurait ramenée sur la terre ferme en s’agrippant à l’une de ses roues. 

Certains membres du club me disent que l’on songe aussi à lui remettre un maillot de bain rouge nécessaire au travail de tout bon lifeguard

*****

Les parents, grands-parents et enfants de tous âges sont invités le dimanche 10 juin par les professionnels Pierre Dugas et Maxime Paiement à profiter d’une journée de plaisir gratuite au club de golf de Cowansville. Au programme: jeux et concours sur le vert d’entraînement, jeux avec des bâtons de plastique et des balles de mousse, le tout à compter de 12h30.

Par la suite, sur le coup de 14h, se tiendront simultanément une clinique pour les petits (6 à 9 ans) et une autre pour les mamans.

Finalement, dès 15h, des temps de départ seront réservés afin que les parents et les enfants puissent aller jouer quelques trous ensemble. 

Pour plus d’information, on peut communiquer avec la boutique du pro au 450-263-3131.