Miguel Fortin (à gauche) retrouvera-t-il David Lapierre derrière le banc des Maroons ?

Miguel Fortin poursuit son association avec les Maroons

Le grand patron des Maroons, Christian Roy, vient de confirmer le retour de Miguel Fortin à titre de directeur général de l’équipe qui évoluera au centre sportif Léonard-Grondin à compter de l’automne.

« Miguel est compétent et il travaille tellement fort, a expliqué Roy lorsqu’il a communiqué avec La Voix de l’Est mercredi matin. Il mérite d’être de retour, il mérite une autre chance. Et la saison prochaine, il aura davantage de ressources pour amener l’équipe à bon port. »

Roy demeure convaincu que ses hommes n’avaient pas ce qu’il fallait à Waterloo ( $ $ $) pour aller chercher les meilleurs éléments disponibles.

Donc, Fortin revient comme directeur général. Il devrait aussi revenir derrière le banc, mais rien n’est encore confirmé à ce sujet.

« Dans un monde idéal, je serai de retour avec David Lapierre, a mentionné Fortin. Mais je sais que le nom de David circule aussi chez les Inouk et il faudra voir ce qui va arriver avec ça. »

Mais les Maroons, autant Roy que Fortin, ne voient aucun problème à ce que Lapierre, ultimement, partage son temps entre les deux organisations. Moins certain que les Inouk, si jamais Lapierre revient, vont penser de la même façon.

« Honnêtement, c’est juste normal que le nom de David revienne quand on parle de la succession de Patrice Bosch, a repris Fortin. C’est un Granbyen, il a gagné la Coupe Napa avec les Inouk et les gens l’aiment. On va attendre les développements. »

Lapierre et le président des Inouk, Marco Bernard, ont discuté au cours des derniers jours.

Patrick Bergeron est l’autre sérieux candidat à la succession de Bosch.

De l’enthousiasme

Même si son retour avec les Maroons vient tout juste d’être confirmé, Miguel Fortin n’a jamais véritablement arrêté de travailler depuis l’élimination de l’équipe à la fin de février.

« J’ai fait du recrutement, j’ai continué à avancer des dossiers, a-t-il dit. On a des meetings de ligue qui s’en viennent et le repêchage (4 juillet) approche tranquillement. »

Parlant du repêchage, Fortin avouera que le déménagement des Maroons à Granby pourrait aider l’équipe à enrôler des joueurs.

« Qu’on le veuille ou non, le centre sportif Léonard-Grondin est un building magnifique et Granby, quand tu pars de Montréal, c’est un peu moins loin que Waterloo. Chose certaine, le déménagement à Granby crée beaucoup d’enthousiasme chez nos joueurs. »

Bien sûr, ça va prendre du monde dans les gradins pour mettre un peu d’ambiance dans cet amphithéâtre beaucoup plus vaste que l’aréna Jacques-Chagnon.

« On va avoir plus de jeu pour bâtir une bonne équipe. Du bon hockey et des victoires, c’est le premier élément pour attirer des gens à l’aréna. Pour le reste, je fais confiance à Christian (Roy), qui a de bonnes idées en matière de marketing. »

Les Maroons aimeraient s’unir avec les Inouk, paraît-il, au niveau marketing. Genre lancer une campagne de billets de saison conjointe. Mais l’équipe junior AAA n’a toujours pas confirmé son retour à Granby et les gens de l’organisation n’ont pas encore digéré l’arrivée du club senior au centre sportif Léonard-Grondin.

Dans un autre ordre d’idées, enfin, Christian Roy serait moins enclin à conserver le nom « Maroons » à Granby.