Michel Dorais affirme croire en l’avenir de la Ligue de hockey senior AAA du Québec.

Michel Dorais à la présidence de la LHSAAAQ

Après s’être tenu loin du hockey pendant un an, Michel Dorais est de retour. Et pas dans n’importe quelle fonction: dans celle de président de la Ligue de hockey senior AAA du Québec.

Le Valois a été nommé au poste de numéro un du circuit mardi soir alors que la LHSAAAQ tenait son assemblée générale annuelle à Trois-Rivières. Son arrivée donnera de la crédibilité à une ligue qui est loin d’être prise au sérieux par tout le monde.

Dorais débarque dans la LHSAAAQ après avoir été associé à la Ligue nord-américaine pendant 20 ans. Il a rompu les liens avec le circuit après y avoir occupé à peu près toutes les fonctions, autant au sein de la défunte équipe d’Acton Vale qu’au sein du comité de direction de la ligue. Au moment de se voir montrer la porte de sortie par les gouverneurs, il était vice-président aux opérations hockey depuis huit ans.

« Je suis content d’être de retour, a expliqué Dorais au lendemain de l’assemblée générale annuelle. Et je pense que les gouverneurs sont contents de me voir là aussi. On a discuté pendant trois semaines, on a fini par s’entendre et je vais maintenant monter mon équipe. Car un président est aussi bon que les gens qui l’entourent. »

Dorais portera aussi un autre chapeau: celui de préfet de discipline.

« Mais il fallait d’abord que je sache si les gouverneurs en voulaient, de la discipline. C’est du hockey senior, c’est du hockey-spectacle et je n’ai rien contre la bagarre. Mais les assauts et les coups à la tête, c’est autre chose et on ne peut pas tolérer ça. Les gouverneurs me disent qu’ils sont d’accord avec moi. »

Directeur de l’hebdomadaire La Pensée de Bagot et haut dirigeant des Castors d’Acton Vale au baseball, l’homme de 58 ans croit en l’avenir de la LHSAAAQ, qu’il ne voit pas comme une rivale de la LNAH.

« La LNAH, c’est autre chose. C’est du hockey professionnel, ce sont de gros budgets, ça n’a rien à voir avec la LHSAAAQ. Vrai qu’il y a plusieurs joueurs qui se promènent entre les deux circuits, mais les deux ligues ont leur place. »

Et Dorais, après toutes ces années passées dans la LNAH, n’a pas l’impression de « trahir » le circuit qu’il a tant chéri en embrassant la LHSAAAQ.

« Je le répète, la LNAH et la LHSAAAQ, ce sont deux choses différentes. Ce ne sont pas des circuits qui doivent être mis en concurrence à mon avis. »

Maroons: rien de neuf
Non, Daniel Roy n’a pas présenté le nouveau propriétaire des Maroons aux gouverneurs de la LHSAAAQ mardi soir lors de l’assemblée générale du circuit. Lors d’un échange de courriels avec l’auteur de ces lignes, mercredi après-midi, Roy a toutefois mentionné que « le dossier continue d’avancer et que ça devrait se régler bientôt ».

À l’assemblée générale, on a officialisé le transfert du BigFoot de Saint-Léonard-d’Aston à Plessisville de même que celui du Condor de Saint-Cyrille à Nicolet. Il a aussi été annoncé que le repêchage aura lieu le 10 juillet.