« Conduire un modifié et un sprint car, c'est différent, c'est vrai. Mais là, il est temps que les résultats soient au rendez-vous. En me concentrant uniquement sur une seule voiture, ça va aider », explique Michaël Parent.

Michaël Parent veut des résultats

À sa troisième saison en modifié, Michaël Parent veut « faire un bon pas en avant, avancer pour vrai ». Et pour se faire, il va oublier son sprint car.
Parent se considère comme un gagnant, lui qui était une vedette montante de la série Empire Super Sprints il y a quelques années. Et les 13e et 12e positions qu'il a obtenues au classement chez les modifiés à l'Autodrome Granby en 2015 et en 2016 n'ont pas fait son affaire.
« Conduire un modifié et un sprint car, c'est différent, c'est vrai, avoue-t-il. Et c'est normal qu'il y ait une période d'adaptation. Mais là, il est temps que les résultats soient au rendez-vous. En me concentrant uniquement sur une seule voiture, ça va aider. »
Le pilote granbyen a vendu son équipement de sprint car. Il ne dirait pas non si on lui offrait une voiture pour une course ou deux, mais il ne fera pas de démarches à cet effet.
« L'an passé, je crois que j'ai sorti mon bolide trois fois seulement. Je pense que je suis vraiment passé à autre chose. J'ai eu du succès en sprint car et là, je veux avoir du succès en modifié. Ça va être plus facile en ayant la tête à une seule place, en travaillant sur une seule voiture. »
Vendredi dernier, lors du premier programme de la saison, Parent a terminé 10e en modifié. Sa voiture n'était pas au point, dit-il.
« On a travaillé sur plusieurs petits trucs cette semaine. La compétition est tellement forte à Granby que tu ne peux pas te permettre d'arriver avec de mauvais réglages. Malgré tout, on a réussi à faire un top 10 et à finir la course. »
Parent va courir chez lui ainsi qu'à l'Autodrome Drummond cette saison. Il fera aussi un saut au RPM Speedway de Saint-Marcel ainsi qu'à Cornwall lors des gros événements.
Avec Yannick Ledoux
Parent a par ailleurs loué une de ses voitures à Yannick Ledoux, qui effectue un retour en piste après trois d'absence.
« Yannick est un gars de Granby et on s'entend bien, reprend Parent. On lui offre une voiture compétitive et il nous amène son expérience. À mon avis, c'est une situation gagnante pour tout le monde. »
Parent roule enfin à bord d'une nouvelle voiture, qu'il a étrennée avec succès au Super DIRT Week d'Oswego l'automne dernier. 
« Tout est là afin que je connaisse une bonne saison. J'ai pris des décisions importantes et je pense que ça va payer. »