Maxime Borduas n’avait pas été puni pour le geste posé à Longueuil mardi soir.

Maxime Borduas suspendu trois matchs

Les Inouk devront faire sans Maxime Borduas, qui vient d’être suspendu trois matchs par les autorités de la Ligue de hockey junior AAA. Une suspension qui passe très mal dans le camp granbyen.

En deuxième période du premier match de la série demi-finale les opposant au Collège Français, mardi soir au Colisée Jean-Béliveau, Borduas a fauché les patins de Philippe Chapleau, selon le communiqué émis par le circuit jeudi matin. Il n’a pas été puni sur le jeu, mais les dirigeants longueuillois ont envoyé le film de l’incident à la ligue et le préfet de discipline Doug Hayward a revu la décision de ses officiels et a sévi.

Il faut savoir qu’une pénalité majeure pour avoir fauché les patins est automatiquement suivie d’une extrême inconduite de partie et d’une suspension de trois matchs dans la LHJAAAQ.

« À mon avis, c’est une décision très, très bordeline, a réagi Patrice Bosch. Maxime n’a aucun antécédent et il vient même de remporter le titre de joueur le plus gentilhomme du circuit. Et je trouve ça très particulier que l’officiel n’ait rien appelé du tout bien que le présumé incident se soit passé directement devant lui... »

En troisième période, Borduas a reçu un coup de genou de la part de Samuel Sénécal et, blessé, il a quitté le match. Sénécal, a-t-on appris aussi jeudi matin, a été suspendu deux rencontres.

« Seulement deux matchs ? a demandé Bosch. Sénécal a passé la soirée à courir après Max ! »

La présence de Borduas au match de vendredi soir, le deuxième de la série, était toutefois incertaine.

« Qu’importe, cette suspension est injuste ! , a commenté celui qui a amassé 94 points en saison régulière et sept autres depuis le début des séries. Chapleau et moi, on bataillait pour la rondelle, j’ai posé un geste totalement involontaire, il est tombé et il s’est relevé tout de suite et a poursuivi son chemin. Non, je ne méritais pas cette suspension. »

Borduas est blessé à un genou. La seule bonne nouvelle, c’est qu’il aura du temps pour se soigner. Patrice Bosch ne savait pas encore, jeudi après-midi, qui allait le remplacer dans l’alignement.

Concentration

Patrice Bosch a répété qu’il n’avait pas aimé la performance de son équipe mardi. Mais il n’a pas le choix de regarder devant.

« On ne méritait pas de gagner l’autre soir, mais il faut demeurer concentrés et jouer comme on en est capables à Longueuil lors du deuxième match, a-t-il dit. Il y a des choses qu’on contrôle, d’autres qu’on ne contrôle clairement pas, et il faut focuser sur ce qui nous appartient. Là, on a une rencontre à gagner. »

Quant à Pierre Petroni, il a semblé rassuré par la performance de sa troupe.

« Clairement, on a joué notre meilleur match de la saison contre les Inouk, a-t-il lancé. On était bien préparés et ça a paru. Mais il faut rester calmes, il en reste trois autres à gagner... »

Petroni s’est ensuite posé une question.

« Les deux équipes viennent de perdre un gros joueur en raison des suspensions. J’ai hâte de voir qui va manquer le plus à qui. »

Samuel Sénécal est un défenseur de 20 ans. Il a amassé 43 points en 44  matchs en saison régulière.