Dans la défaite des Inouk, Philip Sardinha (15) a inscrit deux buts.

Mauvais départ pour une rude séquence

Les Inouk n'ont pas entrepris de la façon souhaitée leur rude séquence de trois matches en autant de jours lorsqu'ils se sont inclinés 8-4 devant le Collège Français de Longueuil, hier soir, au Colisée Jean-Béliveau.
La soirée avait pourtant fort bien commencé pour les Granbyens, qui menaient 3-1 après une période de jeu. Mais le Collège Français a profité d'une pénalité mineure double imposée au vétéran et capitaine Francis Brunelle pour marquer deux buts en début de deuxième et revenir dans le match.
Les Inouk ont offert pas moins de 11 avantages numériques à l'adversaire. En retour, ils en ont obtenu six.
Le Collège Français a finalement inscrit trois buts en avantage numérique et un autre en désavantage numérique. Les Inouk, eux, ont enfilé l'aiguille une fois en supériorité.
Deven Saint-Hilaire a fait mal aux Inouk en enregistrant un tour du chapeau. Vincent Chapleau s'est aussi imposé avec une récolte de deux buts.
Doublé de Sardinha
Dans la défaite, Philip Sardinha a fait mouche deux fois. Même s'il a passé huit minutes au cachot, Brunelle a obtenu un but et une passe. De retour au jeu après avoir raté quelques matchs en raison d'une blessure à une main, Cédric Charbonneau s'est permis un filet. Alex Dulude a pour sa part été crédité de trois mentions d'aide.
Le Collège Français a lancé à 38 reprises sur la cage des Inouk. Raphaël Roy a accordé sept buts sur 26 lancers et Nathan Ward-Raymond a cédé en une occasion sur cinq tirs.
À l'autre bout, Vincent Gervais a été mis à l'épreuve 33 fois.
«C'est dommage parce que nous avions vraiment entrepris le match en force, a expliqué David Lapierre. Mais les quatre minutes de pénalités imposées à Brunelle nous ont fait très, très mal. Ensuite, on a péché et péché encore une fois. Est-ce que les punitions étaient méritées? Je vous dirais que, dans l'ensemble, les arbitres ont fait du bon travail...»
Le défenseur Keven Cloutier et l'attaquant Maxime Borduas, les deux blessés, manquaient à l'appel dans le camp granbyen. À l'opposé, Gabriel Tremblay a disputé son deuxième match de la saison seulement après avoir soigné une blessure à un poignet.
Les Inouk (5-4-1) auront peu de temps pour se remettre de cette défaite, la première après quatre victoires, puisqu'ils affronteront les puissants Montagnards de Sainte-Agathe (11-1) dès cet après-midi au centre sportif Léonard-Grondin. Et demain, ils visiteront l'Arctic de Saint-Léonard (6-5).
Les Montagnards ont justement vaincu l'Arctic 9-4, hier soir, dans les Laurentides.