Mathieu Ostiguy n’a pas l’intention de retourner patiner en solo.

Mathieu Ostiguy cherche toujours

Mathieu Ostiguy n’a toujours pas trouvé la perle rare qui lui permettra de reprendre la compétition en couple en patinage artistique.

« Comme je l’avais prévu, ce sera difficile de trouver quelqu’un avant la fin de la présente saison, explique Ostiguy, qui a mis fin à sa relation professionnelle avec Chloe Choinard au mois de juillet. Même si ça ne garantit rien, les recherches risquent d’être plus faciles à compter du mois de février… »

Ostiguy et Choinard, on le sait, ont créé une onde de choc au beau milieu de l’été en annonçant qu’ils se séparaient après avoir été couronnés champions canadiens en couple chez les juniors au début de l’année au Nouveau-Brunswick. La raison : l’Ontarienne a grandi et l’écart de grandeur entre les deux patineurs est devenu trop mince, ce qui est problématique.

« Je le répète, ça a été une décision extrêmement difficile à prendre compte tenu des succès que nous avons eus et de l’excellente relation que nous avions », souligne le patineur de Sainte-Angèle-de-Monnoir.

Choinard, qui s’entraînait avec Ostiguy dans la région de Montréal, est retournée dans son Ontario natal et elle s’est trouvée un nouveau partenaire.

« On continue à se donner des nouvelles régulièrement », admet Ostiguy.

Lucide

Mathieu Ostiguy continue à s’entraîner, même s’il le fait de façon moins intense. Il a augmenté les heures qu’il consacre à l’enseignement du patin dans la région et il en profite aussi pour avancer dans ses études.

« Je m’ennuie de la compétition, c’est certain, dit-il. Il y en a plusieurs qui pensent que je devrais retourner patiner en solo, mais ce n’est pas dans mes plans. »

Ostiguy, qui est âgé de 22 ans, est cependant lucide. Il va continuer ses recherches pour trouver une partenaire, mais il est conscient du fait qu’il pourrait ne jamais trouver la bonne personne pour patiner avec lui.

« C’est possible, oui. Ce n’est pas ce que je veux, mais je sais qu’il est possible que ça ne fonctionne pas. Mais avant de penser au négatif, je vais continuer à travailler fort afin de trouver une partenaire. J’ai encore espoir. »