Martin Trempe dans l’uniforme du Formule Fitness de Bécancour. Il endossera celui des Bisons pour la première fois face aux Loups de La Tuque, samedi soir.

Martin Trempe voulait jouer à Granby

«Je suis un bagarreur, mais je suis aussi capable de jouer au hockey. Et à Granby, je sais que je vais jouer pour vrai aussi. Je m’en viens chez vous pour aider l’équipe… et pour gagner.»

Les Bisons ont frappé un grand coup, jeudi soir, lorsqu’ils ont fait l’acquisition de Martin Trempe du Formule Fitness de Bécancour en retour de cinq joueurs, deux choix au repêchage et des considérations futures. Même si aucun des joueurs en question n’avait encore disputé un match cette saison, ça démontre comment un dur à cuire de la réputation de Trempe a de l’attrait au hockey senior.

« J’ai une grosse réputation, c’est sûr, a repris Trempe, à qui on a jasé quelques minutes vendredi midi. Les Bisons ont donné beaucoup et j’ai l’intention de faire le maximum afin qu’ils ne regrettent pas leur acquisition. »

Trempe n’était pas particulièrement heureux à Bécancour, où il ne faisait que se battre, paraît-il. À Granby, les Bisons ont l’intention de le placer dans des situations où il pourra aussi aider autrement.

« Lorsque le Formule Fitness a joué à Granby en début de saison (il s’était alors battu deux fois avec Christopher Saurette), j’ai aimé ce que j’ai vu. J’ai vu qu’il y avait du talent chez les Bisons, que l’équipe était bien dirigée et j’ai constaté l’engouement pour le club. Je me suis dit : “J’aimerais ça jouer ici”. Là, j’arrive et je suis très, très content ! »

L’ailier droit de 6’1’’ et 240 livres sera en uniforme dès samedi soir alors que les Loups de La Tuque (7-1-1) seront de passage au centre sportif Léonard-Grondin. Déjà attendu, le match vient de prendre une autre coche en matière d’intérêt.

« J’ai très, très hâte ! », a lancé Trempe.

Le Montréalais originaire des Laurentides a joué à Rouyn-Noranda, Cap-Breton et Shawinigan dans la LHJMQ, à Jonquière, Sorel-Tracy, Laval et Trois-Rivières dans la Ligue nord-américaine ainsi qu’à Louiseville, Windsor et Saint-Léonard-d’Aston, dans la Ligue senior AAA, avant d’aboutir à Bécancour.

« À 35 ans, j’aimerais ça me poser à Granby pour un p’tit bout », a ajouté Trempe, un grand livre ouvert sur les réseaux sociaux.

D’ailleurs, il n’a jamais cherché à cacher ses démêlées avec la justice.

« J’ai fait des erreurs en raison de mauvais choix. Ma vie n’a pas toujours été facile. Je suis en thérapie et je pense sincèrement être sur la bonne voie. »

En Martin Trempe, les Bisons ont acquis un joueur, un bagarreur, un personnage, une presque légende du hockey senior. À prendre… pour le meilleur et pour le pire.

La bonne semaine de Fortin

Le directeur général des Bisons, Miguel Fortin, a l’impression d’avoir connu une bonne semaine. L’acquisition de Trempe, après celle du défenseur Brian Lovell un peu plus tôt, constitue ni plus ni moins la cerise sur le sundae.

« Martin est un gros nom et sa présence va assurément nous aider aux guichets, on le sait, a-t-il dit. Mais il permettra aussi à nos joueurs de patiner plus librement, il va permettre à Christopher Saurette et Jonathan Fortier d’en avoir moins sur les épaules et il va nous aider autrement qu’en jetant les gants aussi. On parle ici d’un gars qui a joué dans la LHJMQ et qui est capable de remplir certaines missions. »

Fortin a cédé à Bécancour les défenseurs Christopher Izzo et Jean-Philip Carey ainsi que les attaquants Maxime Pion, Ghislain Ouellet, un dur, et Colin Rice, un autre dur qui venait tout juste d’être acquis des Sportifs de Joliette.

« Même si personne n’avait joué en saison régulière dans ce groupe, il y a des hockeyeurs de qualité. Dans la plupart des cas, c’est notre profondeur qui a fait en sorte que les gars n’avaient pas eu leur chance encore. Mais c’est certain que c’est satisfaisant d’avoir obtenu un joueur de la réputation de Martin sans avoir eu à toucher à notre noyau. »

Fortin a répété que l’image des Bisons avait changé cette semaine.

« On a ajouté du poids et de la robustesse. Nous sommes une meilleure équipe aujourd’hui. »