Martin Pelletier a connu une véritable saison de rêve à l’Autodrome Granby.

Martin Pelletier couronné officiellement

Même si son championnat ne faisait aucun doute depuis plusieurs semaines déjà, Martin Pelletier a été couronné officiellement champion de la classe sportsman, vendredi soir, à l’Autodrome.

Deux finales étaient à l’horaire en sportsman, mais Pelletier a enlevé le titre à la suite de la deuxième place qu’il a obtenue lors de la première épreuve, une de 30 tours. Alex Lajoie, qui termine second au championnat, a remporté sa première victoire de la saison à cette occasion.

Pelletier, qui avait une avance de 141 points sur Lajoie avant le début de la soirée, comptait pas moins de 10 victoires à l’Autodrome cette saison avant le départ de la deuxième finale. Pour le Sorelois, il s’agit enfin de son deuxième championnat en carrière à Granby après celui remporté en 2015.

Alexandre Salvas, le Granbyen Félix Murray et Jérémy Roy, vainqueur une semaine plus tôt, ont fini respectivement troisième, quatrième et cinquième lors de la première finale.

Il faudra maintenant voir où Pelletier va courir la saison prochaine. Pour tout dire, une seule option s’offre à lui, compte tenu de sa domination en sportsman : les modifiés.

Dix-neuvième lors de la première finale, le jeune Granbyen Vincent Berthiaume n’était pas encore assuré de son titre de recrue de l’année.

La finale de 50 tours chez les modifiés a ensuite été l’affaire de David Hébert, qui a remporté sa quatrième victoire de la saison. Le pilote de Saint-Damase n’aura pas défendu son titre avec succès, mais il aura tout de même profité de la soirée pour devancer Steve Bernard au classement et s’assurer de la deuxième place au championnat.

Déjà déclaré champion avant le début de la soirée, Steve Bernier s’est classé troisième, derrière Bernard. Malgré sa 22e place vendredi, Dany Gagné a quant à lui mérité le titre de recrue de l’année en modifié.

Il y avait plus de 4500 spectateurs, la meilleure foule de la saison, dans les gradins.

Sylvestre se rapproche
Le seul championnat qui n’a pas connu sa conclusion, vendredi soir, était celui des sports compacts. Et Danick Sylvestre, d’Ange-Gardien, s’est approché de la tête du classement et de Claude Cournoyer en remportant sa cinquième finale de la saison.

« J’avais une bonne voiture et l’ai poussée à la limite », a expliqué le vainqueur.

Avant le début de la soirée, Sylvestre accusait un retard de 52 points sur Claude Cournoyer, troisième vendredi derrière Bruno Lafontaine. Avec deux finales à l’horaire dans deux semaines, lors du dernier programme de la saison, Sylvestre peut encore rêver.

Réal Ledoux… enfin
La troisième fois a été la bonne et feu Réal Ledoux a finalement été intronisé au Mémorial de la terre battue vendredi.

« Mon père était tellement fier à l’idée d’être honoré de cette façon, a mentionné son fils Yannick, lui-même pilote. Il a été mon idole comme pilote, mais il fut aussi un père et un grand-père extraordinaire. »

On le sait, Réal Ledoux devait être intronisé l’été dernier, mais la soirée a été remise et il est décédé à l’automne à l’âge de 75 ans. Puis, l’autre soirée qui devait lui être consacrée, plus tôt cette saison, a été repoussée de nouveau, toujours en raison de la pluie.

Le Granbyen s’est imposé pendant près d’une vingtaine d’années en classe late model, au Québec comme aux États-Unis, plus précisément du milieu des années 1960 jusqu’au début des années 1980.