Les Maroons se sont inclinés 6-5 en fusillade vendredi soir dernier face aux Loups de La Tuque.

Maroons: un pas dans la bonne direction, dit Fortin

Malgré un revers de 6-5 subi en fusillade vendredi soir dernier contre les Loups de La Tuque, l’entraîneur-chef des Maroons­ de Waterloo, Miguel Fortin­, estime que sa troupe a fait un pas dans la bonne direction en allant récolter un point sur la route.

« Définivement. Au moins, on a recommencé à marquer plus de buts, a indiqué Fortin. Le dernier match, on l’avait échappé contre Louiseville, l’équipe de tête et la partie d’avant, on avait gagné contre Windsor. Ça semble se replacer tranquillement et on espère repartir en force pour le dernier droit en vue des séries. »

Devant déjà composer avec un alignement réduit, les Maroons se sont compliqué la vie lorsque Jonathan Bouchard et Alexandre Coulombe ont été expulsés pour inconduite en première période. Ce fut ensuite au tour de David Godbout et de Jimmy Arseneault de prendre le chemin des douches à la suite de leur deuxième combat du match.

Waterloo a ainsi dû terminer la rencontre avec huit attaquants et seulement quatre défenseurs. « On a combattu tout le match et on a réussi à revenir de l’arrière, mais c’est sûr que ces pénalités nous ont rendu la vie difficile », a admis le coach des Maroons.

« Les joueurs présents ont donné leur maximum. Je suis satisfait de l’effort qu’ils ont mis. Avec un peu de chance, on aurait peut-être eu les deux points, mais c’est quand même un résultat acceptable compte tenu des circonstances », a indiqué Fortin.

Bon match de Levasseur

Il s’agissait d’une 4e défaite en cinq matchs pour les Maroons (6-6-1), qui se retrouvent maintenant au 5e rang du classement général de la Ligue de hockey senior AAA du Québec.

Le but de Marc-André Levasseur inscrit en fin de troisième période a tout de même permis à Waterloo­ de soutirer un précieux point aux Loups (7-4-2). La Tuque a cependant profité de cette victoire pour se distancer des Maroons au classement.

Jérémy Plourde a porté le coup de grâce en faisant bouger les cordages en fusillade pendant que Steven Veilleux était parfait contre Charles Power, Levasseur et Philip Sardinha.

Les Maroons avaient pourtant connu un excellent début de match, chassant même Olivier Thomas de son filet en inscrivant trois buts sur sept lancers. Tirant de l’arrière 3-1, les Loups sont toutefois sortis de leur torpeur en enfilant quatre buts sans réplique. Dominic Savoie a signé un tour du chapeau­ lors de cette séquence.

Waterloo est parvenu à créer l’égalité avant la fin du temps réglementaire, mais la séance de tirs de barrage n’a pas tourné à son avantage. Levasseur a mené la charge avec son 11e but de la saison et deux aides. Samuel Deslandes­, Mathieu Papineau, Francis­ Robichaud­ et Philip Sardinha ont complété la marque pour les Maroons.

Félix Guilbault a effectué 42 arrêts lors des 65 minutes de jeu. Pour sa part, Steven Veilleux a bloqué 26 tirs après être venu en relève à Thomas.

Le jeu de puissance des Maroons a par ailleurs continué de tourner au ralenti, Waterloo ayant été blanchi en six avantages numériques. « Ça fait un bout qu’on a un problème à ce niveau, a reconnu Fortin. On essaie différentes combinaisons, différents systèmes pour s’en sortir. Je crois que ça nous prend juste un bon match en supériorité pour que ça débloque. »

Le coach espère bien que le défenseur Jordan Bernier, qui devrait faire ses débuts à Waterloo­ samedi prochain, saura être la bougie d’allumage tant recherchée pour relancer l’avantage numérique­ des Maroons.

Retrouvailles attendues

Samedi prochain, les Maroons seront enfin de retour à la maison après une absence de trois semaines. Ils recevront alors les Sportifs de Joliette, dirigés par l’ancien entraîneur du club waterlois, Michel Deschamps.

Ce sera une véritable soirée de retrouvailles puisqu’il s’agira aussi du premier match à Waterloo de Jimmy Arseneault, ce dur à cuire qui faisait courir les foules dans la région au milieu des années 2000.

« Michel connaît très bien notre équipe et nos partisans le connaissent bien aussi. Et avec le retour de Jimmy Arsenault, je pense qu’il va y avoir un bel engouement pour ce match. On s’attend à voir une bonne foule derrière nous pour nous aider à repartir­ du bon pied », a conclu Fortin.