Michel Deschamps (à gauche) veut maintenant se concentrer sur le Wild.

Maroons: le retour (bienvenu) du chef

Les Maroons retrouveront leur chef samedi soir alors qu'ils recevront le Wild de Windsor à l'aréna Jacques-Chagnon dans le cadre du troisième match de cette série quart de finale au meilleur de sept parties de la Ligue de hockey senior de la Mauricie.
Et le retour de Michel Deschamps derrière le banc sera manifestement le bienvenu à la suite des incidents survenus le week-end dernier. Il y a effectivement eu de la bisbille dans le camp des Maroons à Windsor, ce qui a conduit au départ (reconfirmé) de l'entraîneur adjoint Martin Campbell. 
« Martin est un gars intense et il a mal géré ses émotions, explique Deschamps. Nous sommes en séries, le niveau de stress est élevé et il faut être capable de garder son calme. Et ce n'est pas donné à tout le monde. »
Deschamps n'a pas voulu en dire plus sur ce qui est arrivé à Windsor, mais il a admis que « ça a brassé ». Il travaillera donc uniquement avec Miguel Fortin jusqu'à la fin des séries. 
« Pour nous, le dossier est clos, reprend-il. Là, il faut se concentrer­ sur le Wild. »
Deschamps a visionné le film des deux premiers matchs et il est d'avis que la série pourrait être 2-0 en faveur de son équipe avec un peu de chance. 
« Je m'explique mal comment on a pu manquer d'intensité chez nous lors du deuxième match. C'est pas compliqué, il va falloir jouer du hockey inspiré pendant 60 minutes pour venir à bout de Windsor. Sinon, ça ne marchera pas. »
Félix Guilbault devrait entreprendre le match devant le filet des Maroons. Deschamps se donnait jusqu'à aujourd'hui pour confirmer sa décision. 
Josh Desmarais, lui, sera absent. Le gros attaquant est encore ennuyé par la blessure à la cheville qu'il traine depuis un bout et Deschamps préfère qu'il se soigne plutôt qu'il soit là à moitié, pour reprendre ses propres mots. Michaël Tessier prendra sa place. 
Pour des raisons personnelles, le dur David Godbout ratera aussi­ le match.