Les entraîneurs des Maroons ont le choix entre le jeune Félix Guilbault et le vétéran Olivier Laliberté pour protéger le filet vendredi soir, alors que l'équipe visitera le Wild de Windsor, exceptionnellement à Richmond.

Maroons: Laliberté ou Guilbault?

Les Maroons ont beau être inactifs depuis quelques semaines et être à la veille de disputer leur premier match des séries éliminatoires, le mystère plane toujours au sujet de l'identité de celui qui protégera le filet vendredi soir alors qu'ils visiteront le Wild de Windsor, exceptionnellement à Richmond.
« Il reste encore des choses à vérifier », a simplement expliqué Miguel Fortin, qui dirigera l'équipe en compagnie de Martin Campbell ce week-end en l'absence de Michel Deschamps, qui est hors du pays pour des raisons professionnelles.
Les entraîneurs des Maroons ont le choix entre le vétéran Olivier Laliberté et le jeune Félix Guilbault. Laliberté est le gardien no1 de l'équipe, il a mené la formation à de beaux succès par le passé, mais Guilbault a présenté de meilleures statistiques que lui cette saison. Laliberté a aussi connu une sortie plutôt difficile, justement face au Wild, dans le cadre du dernier match du calendrier régulier des Waterlois.
Laliberté est très apprécié par ses coéquipiers. Et les entraîneurs des Maroons se demandent peut-être, voire sûrement, quel impact dans le vestiaire aura la décision d'y aller avec Guilbault si jamais ils préfèrent le jeune au vétéran.
Coulombe poursuit
Dans un tout autre ordre d'idées, le défenseur Alexandre Coulombe a décidé d'intenter une poursuite de l'ordre de 15 000 $ contre les Cataractes de Shawinigan pour bris de contrat. En substance, le porte-couleurs des Maroons évoque que l'équipe de la LHJMQ s'est permis de l'échanger la saison dernière malgré le contrat de deux ans qui liait les deux parties. Cette entente a fait en sorte, selon l'athlète de 21 ans, qu'il a laissé sur la table une offre pour se joindre aux Catamounts de l'Université du Vermont.
Coulombe n'a pas voulu commenter.