Triple championne à Rome, Maria Sharapova est encore en mode remise en forme à la suite de son retour au circuit de la WTA le mois dernier à la suite d'une suspension de 15 mois.

Maria Sharapova connaît un lent départ à Rome

À son troisième tournoi depuis son retour au jeu après une suspension de 15 mois pour dopage, Maria Sharapova a déjà récolté suffisamment de points pour s'inscrire aux qualifications du tournoi de Wimbledon.
La quintuple championne en Grand Chelem a profité d'une autre invitation des organisateurs et surmonté un début de match chancelant pour vaincre Christina McHale, 58e joueuse mondiale, 6-4, 6-2 en première ronde du tournoi de Rome.
Cette victoire procure à Sharapova assez de points pour se hisser parmi le top 200 au classement et mériter au moins une place pour les qualifications à Wimbledon.
« Des victoires me feront gagner des places, alors si c'est ce que ça m'a permis aujourd'hui, je vais le prendre, a déclaré Sharapova, qui a entrepris la semaine à la 211e position. Le fait que je suis là et dispute un troisième tournoi en trois semaines, c'est très significatif. Je me concentre là-dessus. »
Sharapova apprendra mardi si on lui accorde une invitation pour les Internationaux de France ce mois-ci. Les organisateurs du tournoi à Roland Garros envisagemt d'en faire l'annonce sur Facebook.
« Je ne suivrai pas ça en direct. Je serai concentrée sur mon match, car je joue demain, a encore dit Sharapova, ajoutant qu'elle accepterait une invitation aux qualifications. Rien n'est une déception après avoir été éloignée des courts pendant 15 mois. »
Sharapova a cédé un bris dès le premier jeu et a elle perdu son service deux autres fois au premier set avant de se ressaisir.
Triple championne à Rome, Sharapova est encore en mode remise en forme à la suite de son retour au circuit de la WTA le mois dernier à la suite d'une suspension de 15 mois.
Les organisateurs du tournoi ont fait l'objet de critiques pour avoir accordé une invitation à Sharapova plutôt qu'à l'ancienne championne des Internationaux de France Francesca Schiavone, une Italienne. Mais les amateurs ont applaudi et montré des signes d'encouragement à la Russe.
La prochaine adversaire de Sharapova sera Mirjana Lucic-Baroni, qui a défait l'ex-finaliste des Internationaux de France Lucie Safarova 7-5, 4-6, 6-3. Elle pourrait faire face à la favorite Angelique Kerber au troisième tour.
Sharapova a arraché une victoire en trois sets face à Lucic-Baroni à Madrid la semaine dernière mais elle s'est ensuite inclinée aux mains d'Eugenie Bouchard, l'une des joueuses qui a émis les plus virulentes critiques au sujet des invitations accordées à Sharapova.
En raison de son 211e rang mondial, Sharapova n'est pas qualifiée directement pour les principaux tournois.
En début de match, McHale a retourné les balles et obligé Sharapova à jouer des coups supplémentaires, qu'elle a souvent ratés.
Mais une fois le deuxième set entrepris, Sharapova a pris le contrôle et a commencé à ressembler à la joueuse qui a remporté le trophée au Foro Italico en 2011, 2012 et 2015.
Au tableau masculin, David Goffin, no 9, est revenu de l'arrière pour éliminer le qualifié Thomaz Bellucci 6-7 (5), 6-3, 6-4, et Tomas Berdych, no 12, a eu raison de Mischa Zverev 7-6 (7), 6-4.
Également, Sam Querrey a vaincu Lucas Pouille, demi-finaliste l'an dernier, 7-6 (6), 7-6 (8).
Roger Federer renonce à Roland-Garros
Roger Federer a décidé de faire l'impasse sur Roland-Garros, où ses chances de s'imposer étaient faibles, pour se consacrer à Wimbledon, son tournoi fétiche, qu'il tentera de gagner pour la huitième fois en juillet.
« Je travaille dur depuis un mois, mais en vue de jouer encore de longues années sur le circuit, je crois qu'il est préférable de ne pas participer à la saison sur terre battue et de me préparer pour l'herbe et le dur », a expliqué lundi le Suisse, 35 ans, sur son site internet.
Il y a deux semaines, Federer avait pourtant laissé entendre dans une interview que son intention était de jouer à Paris, même s'il n'avait mis à son programme aucun tournoi de préparation sur terre battue, ce qui limitait fortement ses perspectives Porte d'Auteuil.
Il avait précisé qu'il annoncerait sa décision le 10 mai. Mais le jour venu, ses fans avaient attendu en vain un signe de lui sur les réseaux sociaux. Il est arrivé le lendemain sous la forme d'une photo de lui s'entraînant... sur dur à Dubaï.
La terre battue a toujours été la surface qui a le moins réussi à Federer et à son jeu offensif, même si c'est sur terrain ocre qu'il a été formé.
Il y a dû s'y reprendre à 11 fois avant de s'imposer à Roland-Garros en 2009, parachevant ainsi son « Grand Chelem en carrière ». Son grand rival, l'Espagnol Rafael Nadal, de nouveau en grande forme cette saison et grand favori pour un dixième titre, l'a toujours dominé à Paris, dont quatre fois en finale.
Absent pour la deuxième fois d'affilée
Le Suisse n'a jamais caché sa préférence pour Wimbledon, une épreuve qu'il vénère entre toutes. Il va tout mettre en oeuvre pour s'y imposer une huitième fois. Son dernier succès sur l'herbe anglaise remonte à 2012. Depuis, il a atteint deux fois la finale en 2014 et 2015 face à Novak Djokovic.
Le champion helvétique a effectué un retour fracassant à la compétition depuis janvier, après s'être arrêté pendant six mois pour soigner un genou opéré début 2016. Il a remporté son 18e titre majeur à l'Open d'Australie en battant Nadal en finale, puis il a réussi le doublé lors de la tournée américaine sur dur à Indian Wells et Miami.
« Mon début de saison a été magique, mais je dois reconnaître que ma programmation sera la clé de ma longévité. Nous avons conclu, mon équipe et moi, que disputer un unique tournoi sur terre battue n'était pas dans l'intérêt de ma préparation physique et tennistique pour le reste de la saison », a dit l'actuel N.5 mondial, qui n'avait jamais été sérieusement blessé avant la saison dernière.
Le Bâlois n'était pas là non plus à Roland-Garros en 2016. C'était la première fois qu'il manquait une édition des Internationaux de France depuis ses débuts en Grand Chelem à Paris en 1999. Il restait alors sur 65 participations consécutives aux tournois majeurs.
« Les fans vont me manquer, mais j'espère les revoir l'an prochain », a dit Federer, qui n'a pas fixé la date de sa retraite. Agence France-Presse