« Je vous le dis, vous allez entendre parler de l’équipe comme jamais! », assure Marco Bernard.

Marco Bernard n’a jamais craint pour la concession

Même s’il a entretenu le suspense pendant des mois, Marco Bernard affirme qu’il n’a jamais cru que les Inouk allaient quitter Granby.

«Sincèrement, je n’y ai pas cru une seconde, a-t-il dit. Mais tant qu’il n’y avait pas d’entente avec la Ville et tant que les ficelles de l’OSBL n’étaient pas toutes attachées, il n’y avait rien d’officiel. Alors…»

Parlant de la Ville, il n’y avait étonnamment aucun représentant à la conférence de presse de vendredi.

Mais revenons à l’OSBL, qui a toujours été le grand projet de Bernard. Clairement, l’homme est fier de voir le projet enfin aboutir.

«J’ai ça en tête depuis quasiment deux ans. L’idée était là, mais ça prenait les bonnes personnes autour de la table. Là, les bonnes personnes, elles sont là et elles sont là pour les bonnes raisons. Et c’est cette incroyable expertise qui va amener les Inouk plus loin, dans tous les domaines. Je vous le dis, vous allez entendre parler de l’équipe comme jamais !»

Les Inouk s’apprêtent à fêter leur 15e anniversaire. Ça aussi, Bernard, qui est là depuis le début, en est fier.

«On n’est pas parfaits, mais on doit pas juste faire de mauvais coups non plus !», a-t-il lancé, sourire en coin.

«Je suis absolument ravi de voir tous ces beaux changements», a affirmé le commissaire de la LHJAAAQ, Jacques Laporte.

CE QU’ILS ONT DIT

Jacques Laporte, commissaire de la LHJAAAQ : « Les Inouk sont une concession très importante pour notre circuit, une concession de prestige, et je suis absolument ravi de voir tous ces beaux changements aujourd’hui. Avec un aréna magnifique, des partisans attachés à leur équipe et même la présence d’un quotidien en ville, Granby a tout pour réussir. J’aime beaucoup ce que je vois chez vous présentement. »

Patrick Bergeron, entraîneur et candidat à la succession de Patrice Bosch : « C’est l’fun de voir qu’on avance, qu’il n’y a plus d’incertitude. J’aime le dynamisme des gens de l’OSBL. En ce qui me concerne, j’ai fait part de mes intentions 45 minutes après avoir appris le départ de Pat pour la Suisse. Je veux continuer à faire du hockey ici. »

Marc-Antoine Dufour, gardien : « Je ne dirais pas que nous étions si inquiets, nous les joueurs, mais je suis content que l’avenir de hockey à Granby soit assuré.  J’ai très hâte au prochain camp d’entraînement.»

Miguel Duchaine, joueur : «Les gars se posaient des questions, mais on ne pouvait pas croire que l’équipe allait tomber. Là, tout est clair, tout est beau et on va se concentrer à arriver au camp en pleine forme».