Entouré de commanditaires et de membres de l’organisation, Marc-Antoine Dufour a reçu la Coupe Edgar pour ses performances du mois de septembre.

Marc-Antoine Dufour travaille fort

Marc-Antoine Dufour est en train de réécrire le livre des records des Inouk chez les gardiens. Mais il admet qu’il n’a jamais eu à travailler aussi fort que cette saison.

Dufour a été honoré lors d’un 5 à 7 tenu mercredi, lui qui a reçu la nouvelle Coupe Edgar, remis au joueur du mois chez les Inouk.

« C’est différent cette saison, c’est clair, a-t-il commencé par dire. En début de campagne, j’avais dit qu’il fallait être patient avec notre équipe, que nous étions en période d’ajustement. Les dernières semaines ont été plus difficiles, mais nous sommes encore là-dedans et nous le serons probablement encore pendant un certain temps. »

Des soirées faciles, des soirées de 20 ou 25 lancers, Dufour n’en a pas cette saison. De nombreuses fois, il a carrément été laissé à lui-même.

« Est-ce que j’ai plus de pression sur les épaules ? Je ne sais pas. En fait, j’ai peut-être plus de responsabilités le temps que les choses se placent. Mais à 20 ans, de toute façon, c’est normal qu’on m’en demande plus. »

Confiance

Dufour, qui est maintenant le gardien avec le plus de victoires et celui qui a disputé le plus de matchs dans l’histoire des Inouk, continue à avoir confiance en son équipe.

« Le talent est là. On a un nouvel entraîneur, un nouveau système de jeu et plusieurs nouveaux joueurs. Je le répète, il faut nous laisser du temps. Notre coach (Patrick Bergeron) travaille extrêmement fort. Mais je comprends les partisans d’être déçus, nous ne jouons pas à la hauteur des standards habituels de l’organisation. »

Les Inouk (6-6-2) sont à Longueuil (10-1) vendredi soir et à Saint-Jérôme (11-3) dimanche après-midi. Non, rien pour rassurer les partisans, qui sont de moins en moins nombreux dans les gradins.