Les Inouk ont rapatrié l’attaquant Frédéric Abraham, qui a récolté 53 points en 34 matchs la saison dernière.
Les Inouk ont rapatrié l’attaquant Frédéric Abraham, qui a récolté 53 points en 34 matchs la saison dernière.

Malgré l’incertitude, les Inouk obtiennent plusieurs joueurs d’impact

Même si l’avenir de l’équipe semble plus incertain que jamais, les Inouk ont annoncé l’acquisition de plusieurs joueurs d’impact samedi. Le club granbyen a notamment rapatrié Frédéric Abraham et obtenu le redoutable Yan-Cédric Gaudreault.

La Voix de l’Est avait déjà rapporté que Gaudreault constituait sans doute la «considération future» dans la transaction qui a envoyé l’excellent gardien Marc-Antoine Dufour avec l’Everest de la Côte-du-Sud en retour de deux choix de deuxième tour.

Le droitier a amassé un impressionnant total de 105 points en 47 matchs la saison dernière, en plus de disputer cinq parties avec les Tigres de Victoriaville au niveau junior majeur.

Certaines sources ont laissé entendre que Gaudreault pourrait faire le saut dans les rangs universitaires, mais les Inouk s’attendent à le voir revenir dans la LHJAAAQ comme joueur de 20 ans. «Il fait partie des cinq meilleurs joueurs du circuit depuis deux saisons et je ne m’attendais pas à ce que ça change…», a affirmé le directeur général des Inouk, Samuel Bessette.

Le mystère dissipé

Quelques heures après la fermeture du marché le 10 janvier, plusieurs partisans des Inouk contestaient sans doute la stratégie derrière l’échange qui a expédié Frédéric Abraham, Christophe Duplessis-Lebel et les droits d’Isaak Châteauneuf à Saint-Jérôme en retour de quatre joueurs méconnus. Charles-Olivier Adam et Alexis Couture ont joué un seul match dans l’uniforme granbyen, tandis que William Pagé et Thomas Richer ont eu des impacts relativement limités.

Les explications sont finalement venues samedi. Richer retourne avec les Panthères, accompagné d’un choix de première ronde en 2021 et deux sélections de cinquième tour. Les Inouk reçoivent en contrepartie Abraham, l’attaquant Zachary Daneau, le défenseur Charles-Érik Léonard et le gardien Tommy DaSilva.

Auteur de 53 points en 34 matchs, Abraham était un joueur très apprécié à Granby. Daneau (60 points en 47 matchs) est aussi considéré comme un attaquant de niveau «top 6». Ils occuperont chacun une place de vétérans la saison prochaine.

Pour sa part, DaSilva fait la navette entre le junior AAA et la LHJMQ depuis deux ans.

«Tommy devrait participer à un camp du junior majeur, mais s’il revient dans notre ligue, il sera assurément un des meilleurs gardiens à 19 ans», a avancé Bessette.

Parmi les joueurs acquis samedi, Léonard est le seul qui semblait réticent à se joindre aux Inouk puisqu’il travaille à Mont-Tremblant. Il a récolté 23 points en 45 parties lors de la campagne 2019-2020.

La situation a donc viré au cauchemar pour les Panthères, qui devaient accueillir le tournoi de la Coupe Fred-Page au printemps.

«C’est sûr que ça va avoir couté cher pour avoir Abraham pendant seulement neuf games…», a reconnu le DG des Inouk.

Par ailleurs, on a appris que la transaction qui a amené Rémy Champoux à Granby était en fait un prêt. Le gardien repart donc avec les Prédateurs de Saint-Gabriel-de-Brandon, tandis que les Inouk récupèrent un choix de 12e ronde en 2021.

Au travail malgré tout

Samuel Bessette travaille actuellement sur différents dossiers en collaboration avec l’entraîneur-chef Jason Tracey, le recruteur-chef David Horth et le vice-président des opérations hockey des Inouk, Danny Gélinas. Il ignorait tout du processus entourant la vente de l’équipe.

«Ce n’est pas agréable d’apprendre ça, surtout dans le contexte actuel, mais on doit se concentrer sur notre vrai travail : le produit sur la glace. On doit préparer le prochain repêchage et notre liste de protection en lien avec l’arrivée des Condors de Beauce-Appalaches», a-t-il commenté.

«Quoi qu’il arrive, notre objectif reste de ramener une équipe gagnante à Granby.»