«On a fait ce qu'on a pu. Il n'y a pas eu de miracles, mais on s'est présentés», a expliqué Miguel Fortin.

Malgré la défaite (10-3), Fortin rend hommage à ses hommes

Malgré la défaite de 10-3 que venait de subir ses Maroons à La Tuque, Miguel Fortin a levé son chapeau aux 14 joueurs et aux deux gardiens qui ont défendu les couleurs de son équipe vendredi soir.

«Sincèrement, ces hommes-là ont tout mon respect, a mentionné Fortin en début de nuit, samedi. On s'est retrouvés ici dans ces conditions épouvantables, mais ces gars-là ont donné tout ce qu'ils avaient. Je les salue et je les remercie d'avoir fait plusieurs heures de route en sachant très bien que ce serait une soirée très difficile.»

Les Maroons, on le sait, devaient faire sans les Bouchard, Côté, Deslandes, Saurette, Crack, Power, Jolin et Godbout. Mais à cette longue liste d'absents se sont ajoutés à la dernière minute les noms de Guillaume Veilleux, victime d'un accident de la route, Marc-André Levasseur et Jean-Philip Carey. Sur le fly, pour reprendre l'expression de Fortin, les Waterlois ont mis sous contrat Maxime Pion, un ancien des Inouk, ainsi qu'un dénommé Marc-André Lamy, un bonhomme de la région de La Tuque.

«Sur la glace, on a fait ce qu'on a pu. Il n'y a pas eu de miracles, mais on s'est présentés.»

Dominic Savoie a fait très mal aux Maroons en marquant cinq buts. Jason Tracey, Alexis Guilbault (ils ont tous les deux ajouté une passe) et Patrick Tremblay ont inscrit les filets des visiteurs.

Vincent Gervais a entrepris le match devant la cage, mais il a été remplacé François Lacerte en cours de route.

Tel que prévu, les durs Samuel Desruisseaux, Jonathan Fortier et Richard Boulet ont eu leur large part de temps de glace.

Les Maroons (8-11-2), maintenant huitièmes au classement de la Ligue senior AAA, disputeront leur dernier match du calendrier régulier samedi soir prochain en recevant le Climatisation Cloutier du Cap-de-la-Madeleine à l'aréna Jacques-Chagnon.