Dominic Lussier s’attend à ce qu’il y ait près d’une centaine de voitures dans les puits, dont environ 25 chez les modifiés, lors du programme d’ouverture.

Lussier: «On mérite un bel été... et on l’aura»

Dominic Lussier entame vendredi soir sa neuvième saison à titre de promoteur et de copropriétaire de l’Autodrome Granby. Bien que le site ne soit pas prêt à 100 %, dit-il, il est très enthousiaste en pensant à la nouvelle campagne.

« Après la saison très difficile qu’on a connue l’an dernier [NDLR : en raison de la pluie, bien sûr], on est dus pour un bel été, avec de belles courses, souligne-t-il. Je suis quelqu’un d’optimiste de nature et je me dis qu’on le mérite et qu’on l’aura ! »

Lussier s’attend à ce qu’il y ait près d’une centaine de voitures dans les puits, dont environ 25 chez les modifiés, lors du programme d’ouverture.

« J’attends 25 modifiés, certainement autant de sporstman, entre 15 et 20 pro-stock et une vingtaine de sports compacts. Puisque Dame Nature semble vouloir collaborer, je pense qu’on peut espérer un bon nombre de bolides. »

Dany Gagné, champion en sportsman l’an dernier, François Adam, Yannick Ledoux et Jean-Nicolas Gareau viennent s’ajouter à la classe modifié alors que Yan Bussière, lui, revient à temps plein.

Lussier pense aussi que Kayle Robidoux pourrait revenir à l’Autodrome avant longtemps.

« On se parle souvent. Je sens que ça lui tente, surtout quand on parle du nouveau moteur W16. Moi, je pense qu’on reverra Kayle. »

Robidoux, on le sait, a boudé la saison dernière parce qu’il ne voulait rien savoir de rouler avec une voiture pesant 100 livres de plus que les autres. La fameuse controverse du moteur Dodge, vous vous souvenez ?

Une belle piste, mais des dégâts
Dominic Lussier affirme que la piste sera « très belle » vendredi.

« Jean-François [NDLR : Tessier, un de ses partenaires] a travaillé très fort avec les gens de son équipe afin que nos pilotes soient satisfaits et que les gens assis dans les gradins aient un bon spectacle. Nous n’avons pas pu tenir les pratiques, il y a deux semaines, mais le beau temps et la chaleur des derniers jours nous ont grandement aidés. »

Par contre, l’hiver a été dur et le printemps n’a pas toujours été facile non plus. Et des installations sur le site ont été abîmées.

« On n’aura pas le temps de tout remplacer à temps, mais on y travaille », précise le promoteur.

Par ailleurs, la petite piste de l’Autodrome, domicile de la Série G-Kart, a été agrandie pour la peine et accueillera même des courses de voitures de type slingshot certains vendredis. Question de permettre l’agrandissement de la piste, le début de saison de la Série G-Kart a d’ailleurs été retardé.