Le député de Brome-Missisquoi, Pierre Jacob, a vu son projet de loi sur le développement durable rejeté par les conservateurs.

Loi sur le développement durable: les conservateurs rejettent la proposition de Jacob

Le député de Brome-Missisquoi, Pierre Jacob, a vu des mois de travail s'évanouir, mercredi soir, lorsque les conservateurs ont rejeté en bloc sa proposition visant à modifier la Loi fédérale sur le développement durable, pour lui «donner plus de mordant».
«L'environnement, c'est un incontournable en politique. La pollution n'a pas de frontières. Il y a une loi qui encadre le développement durable. Elle a été adoptée à l'unanimité en 2008. Mais, de toute évidence, les conservateurs ne veulent pas s'y conformer. Je voulais l'amender pour faire en sorte qu'elle soit respectée, mais la partisanerie a pris le dessus sur les intérêts de la population», clame le député néo-démocrate.
Rappelons que le projet de loi privé C-481 propose «que tout texte législatif présenté au Parlement fasse l'objet d'un examen approfondi par le ministre de la Justice, de façon à vérifier qu'il respecte les principes de base du développement durable.» Les députés de la Chambre des communes avaient pu se familiariser, dès le 25 novembre 2013, avec les amendements suggérés par M. Jacob.
Double discours
M. Jacob se dit amèrement déçu du résultat du vote des députés conservateurs, qui ont repoussé du revers de la main sa proposition. Le politicien néo-démocrate souligne par ailleurs que certains d'entre eux se sont déjà prononcés en faveur de l'accroissement des politiques basées sur le développement durable. Il fait notamment référence aux propos tenus par le ministre des Affaires intergouvernementales, Denis Lebel, publiés dans La Presse, le 30 janvier dernier. Voici l'extrait en question: «Que doit-on faire pour garder un Québec très fort? Je suis un adepte d'un Québec fort dans un Canada uni. Le Québec a des ressources naturelles immenses. Je suis en faveur d'un développement durable et responsable pour créer de la richesse», a mentionné M. Lebel.
M. Jacob n'hésite pas à qualifier le membre du cabinet Harper «d'irresponsable». «M. Lebel dit qu'il veut privilégier le développement durable. Pourtant, hier (mercredi), il a voté contre mon projet de loi, alors que toute l'opposition a voté pour. C'est complètement inacceptable de tenir un double discours comme ça», déplore-t-il.
Tous les détails dans notre édition de vendredi