Les cavaliers d’un peu partout à travers le monde sont à Bromont jusqu’au 5 août pour participer aux épreuves de l’International Bromont.

L’International Bromont lancé!

Roger Deslauriers et François Dumontier sont en selle avec leur équipe pour le 43e International Bromont, qui a débuté mercredi avec quelques montures et leur cavalier en entraînement.

Jusqu’au 5 août, il sera possible de voir à l’œuvre environ 600 chevaux et 350 cavaliers d’un peu partout à travers le monde. Ils viennent notamment du Canada, des États-Unis, de l’Irlande, du Mexique, de Porto Rico, de la Nouvelle-Zélande, de la France, du Portugal et du Luxembourg et évoluent sous les sanctions internationales canadienne ou américaine. 

Maintenant que l’International Bromont est inscrit dans la série de la Fédération équestre américaine, plusieurs voisins du Sud de la frontière sont à Bromont pour aller chercher des points, souligne Roger Deslauriers, directeur général de l’événement équestre. 

« J’ai une plus grande variété d’athlètes. Je ne m’attendais pas à ça parce qu’on n’a pas eu les Jeux équestres mondiaux, qui auront lieu aux États-Unis. Mais il y a beaucoup de gens de l’Europe qui sont rendus en Amérique du Nord pour compétitionner et acclimater leurs chevaux, remarque M. Deslauriers. Je suis content parce que ça s’est su que l’organisation était correcte et que le footing était très bon. »

Parmi les cavaliers à surveiller, il y a Mario Deslauriers et sa fille, Lucy. Cette dernière représentera les États-Unis en Irlande en août. François Lamontagne, qui pourrait porter les couleurs du Canada aux Jeux équestres mondiaux, sera aussi sur l’un des quatre manèges de compétition.

Les Américains Jonathan McCrea, d’origine Irlandaise, et Leslie Burr-Howard ainsi que l’Irlandais Conor Swail sont également à surveiller, selon M. Deslauriers. 

Plus d’un demi-million de dollars en bourses seront remis au terme des compétitions de saut et de style.

L’expertise de François Dumontier

Le promoteur du Grand prix du Canada à Montréal, François Dumontier, s’est joint à l’équipe il y a quelques mois en tant que président d’honneur. Il a troqué les chevaux-vapeur pour les chevaux de race.

« Il y a six semaines, on était dans les vapeurs d’essence et l’odeur de pneus brûlés. De faire la transition vers les chevaux, c’est assez agréable », a-t-il reconnu en conférence de presse.

En entrevue, M. Dumontier raconte avoir découvert les sports équestres grâce à son fils qui a fait le programme de sport-études dans ce domaine. Ce dernier a depuis eu l’occasion de compétitionner à Bromont à plusieurs reprises. 

« C’est un beau monde. Je faisais des parallèles avec mon monde, celui de la F1, comme quand on parle de paddock, il y en a dans les sports équestres et dans la F1. Quand Roger [Deslauriers] m’a demandé si j’avais un intérêt de m’associer et de m’impliquer dans l’organisation, j’ai accepté tout de suite. On organise un gros événement à Montréal, on a des ressources, de l’expertise, on peut l’aider. Puis c’est ce que j’espère faire. »

Un membre de son équipe est par ailleurs dédié à l’International Bromont. Pour le moment, quelques commanditaires et clients de loges ont été trouvés, mais l’impact de son travail se fera davantage sentir l’an prochain. « Ça me prenait un an pour me faire une idée de ce qu’on pouvait améliorer, comment on pouvait amener notre touche du grand prix. Ça va être plus l’année prochaine qu’on va voir des changements. »

Il confirme du même coup sa présence en 2019.

Ne plus vouloir partir

Le maire Louis Villeneuve a souligné pour sa part à quel point cet événement sportif fait rayonner Bromont bien au-delà des frontières régionales et offre une vitrine exceptionnelle aux charmes et attraits de la municipalité. 

« Il y a un danger à venir à Bromont et c’est de ne pas vouloir repartir », a-t-il lancé le sourire aux lèvres. 

« Je suis assez d’accord avec vous, monsieur le maire, lui a répondu François Dumontier. Je ne suis pas de la région, mais depuis que je viens plus régulièrement, je dirais que c’est assez difficile de repartir. »