Dans le cadre d’un calendrier réduit à 20 matchs, les Guerriers n’affronteraient que les équipes de leur section.
Dans le cadre d’un calendrier réduit à 20 matchs, les Guerriers n’affronteraient que les équipes de leur section.

Ligue junior élite: vers une saison de 20 matchs ?

La Ligue de baseball junior élite du Québec planche sur un scénario qui permettrait une saison de 20 matchs au lieu de 38 à compter de la mi-juin. Le président du circuit, Rodger Brulotte, est confiant qu’il y aura du baseball cet été.

Les gens de la LBJEQ ont tenu une vidéoconférence mercredi soir. Selon Mathieux Rochefort, il a beaucoup été question de la santé financière des équipes du circuit.

«Rodger avait beaucoup de questions à poser aux équipes, explique le directeur général des Guerriers. On va se le dire, il y a des dirigeants qui sont très inquiets. Et s’il y a une saison, des mesures seront prises afin que ça coûte le moins cher possible aux clubs.»

Les Guerriers, par exemple, n’affronteraient que les équipes de leur section. Donc, pas de longs voyages à Saguenay, Gatineau et Québec, seulement à Coaticook, Longueuil et LaSalle.

«Mais bon, il y a encore plein de brouillard devant nous, reprend Rochefort. En bout de ligne, c’est le premier ministre et la santé publique qui vont décider ce qu’on peut faire et ce qu’on ne peut pas faire.»

Rochefort a envie d’être optimiste et de croire qu’il y aura du baseball au Stade Napoléon-Fontaine à compter de la mi-juin. Mais il se pose des questions.

«Les experts insistent beaucoup sur la distanciation sociale, qui devra encore exister même lorsque la vie aura un brin repris son cours normal. Alors, qu’est-ce qu’on fait avec le frappeur, le receveur et l’arbitre qui sont collés les uns sur les autres ?»

Excellente question, en effet.