Le match opposant les Bisons au Métal Pless de Plessisville, le 15 février, avait attiré près de 1000 spectateurs à Saint-Hyacinthe.

LHSAAAQ: Dominic Lussier à la tête d’une franchise à Saint-Hyacinthe?

Le monde du sport a beau être en mode pause, il se fait des plans en vue du jour où la vie reprendra son cours normal.

Les dirigeants de la Ligue de hockey senior AAA se sont donné jusqu’à la fin mars pour voir si, oui ou non, ils vont poursuivre leurs séries éliminatoires. Avant que le circuit ne suspende ses activités, le Bellemare de Louiseville menait 2-0 face aux Sportifs de Joliette alors que les Loups de La Tuque et le Métal Pless de Plessisville étaient à égalité 1-1 en ronde demi-finale.

Si jamais la LHSAAAQ reprend ses activités (et c’est bien sûr un gros si), il faudra voir où les matchs seront disputés. Car certaines municipalités, voyez-vous, ferment leur aréna de très bonne heure en vue de l’été. Ce serait notamment le cas à Louiseville.

Certains ont avancé que la finale, par exemple, pourrait être jouée en terrain neutre, dans un seul aréna. Le Centre sportif Léonard-Grondin a semble-t-il été mentionné.

« D’abord et avant tout, il faut voir si on va pouvoir recommencer à jouer, a expliqué le président de la LHSAAAQ, Dominic Lussier. On aimerait vraiment reprendre nos activités éventuellement, on n’a vraiment pas lancé la serviette, mais nous allons évidemment nous plier aux demandes du gouvernement. Nous sommes bien conscients que la santé publique doit être la priorité de tous en ce moment. »

À la LHSAAAQ, toutes les possibilités sont à l’étude. Comme jouer devant des gradins vides des matchs présentés sur le web.

« On est en attente, mais je le répète, nous n’avons pas lancé la serviette sur la présente saison », a répété Dominic Lussier.

« Un très beau marché »

Le 15 février, les Bisons ont été dans l’obligation de disputer un match local de leur série quart de finale face au Métal Pless de Plessisville au Stade L.-P.-Gaucher de Saint-Hyacinthe. Les Bisons ont perdu, mais la rencontre a attiré près de 1000 spectateurs.

Devant le succès de l’événement, qui avait été annoncé à peine quelques jours à l’avance, ils sont nombreux à s’être mis à rêver à une équipe de la LHSAAAQ à Saint-Hyacinthe. À commencer par les dirigeants du circuit.

« C’est un très beau marché, c’est clair, a repris Dominic Lussier, lui-même un résident de Saint-Hyacinthe. Le match a attiré une très belle foule et il y a clairement de l’intérêt pour notre produit ici. »

À Granby, le grand patron des Bisons, Christian Roy, verrait d’un très bon œil la venue d’une équipe à Saint-Hyacinthe.

Plusieurs voient en Dominic Lussier le propriétaire idéal d’une franchise de la LHSAAAQ à Saint-Hyacinthe.

Dominic Lussier, celui-là copropriétaire et promoteur de l’Autodrome Granby, a déjà reçu des appels en ce sens, ce qu’il a confirmé lorsque questionné à ce sujet par l’auteur de ces lignes. Plusieurs voient en lui le propriétaire idéal d’une franchise de la LHSAAAQ à Saint-Hyacinthe.

« Mais avec tout ce qui se passe, ce n’est pas un dossier sur lequel je planche présentement », a-t-il mentionné, sans vouloir aller plus loin.

Le Stade L.-P.-Gaucher est déjà le domicile des Gaulois, de la Ligue midget AAA, et des Lauréats, de la Ligue collégiale. Mais paraît-il que l’aréna pourrait sans trop de problèmes recevoir une troisième équipe.

Et est-ce que Saint-Hyacinthe ferait son entrée dans la LHSAAAQ en tant qu’équipe d’expansion ou à la suite d’un déménagement ? Comme dirait l’autre, on jase. Disons que tout est possible, mais ils sont nombreux à trouver qu’il y a une équipe de trop dans la région du Centre-du-Québec avec Nicolet et Bécancour…