Louis-Philippe Denis compte déjà 31 points en 15 parties avec les Inouk. En deux saisons et 108 matchs avec l’Océanic de Rimouski, l’athlète de Saint-Hyacinthe avait obtenu seulement 17 points.

LHJAAAQ: Denis et Leblanc à l’honneur

Les gens de la Ligue de hockey junior AAA du Québec n’ont pas tranché : Louis-Philippe Denis et William Leblanc ont conjointement reçu le titre de joueurs offensifs de la semaine.

Les deux porte-couleurs de 20 ans des Inouk ont amassé huit points chacun en deux matchs. Denis a réussi deux buts et six passes alors que Leblanc, lui, a récolté cinq buts et trois passes. Les Granbyens (13-3) sont allés vaincre les Flames de Gatineau vendredi et le Révolution du Lac Saint-Louis dimanche.

« C’est toujours agréable d’être honorés de cette façon, a expliqué Denis, qui compte 31 points après 15 matchs. Je suis content. »

C’est la première fois que Denis reçoit une récompense du genre depuis qu’il est débarqué avec les Inouk et dans la LHJAAAQ. Leblanc, de son côté, hérite du titre de joueur de la semaine pour la troisième fois depuis le début de la saison.

Avec ses 21 buts et 19 passes, Leblanc est d’ailleurs le meilleur marqueur du circuit Laporte.

« Les choses vont bien, a repris Denis, un ancien de l’Océanic de Rimouski. Comme j’en avais parlé pendant le camp d’entraînement, je suis content d’avoir un rôle différent, un rôle plus offensif, cette saison. C’est agréable de contribuer ainsi. »

Rappelons qu’en deux saisons et 108 matchs avec l’Océanic, l’athlète de Saint-Hyacinthe a obtenu 17 points, soit pratiquement deux fois moins qu’en une quinzaine de rencontres avec les Inouk jusqu’ici.

« J’aime beaucoup comment ça se passe. Je produis et l’équipe gagne. On a un bon groupe, on a du talent et on est bien dirigés. Ce serait difficile de demander mieux. »

Avec ses 21 buts et ses 19 passes, William Leblanc est actuellement le meilleur marqueur de la LHJAAAQ.

Denis affirme qu’il aime la relation qu’il a établie avec le directeur général et entraîneur Patrice Bosch.

« Je ne connaissais pas Pat en arrivant ici. Mais plus que je le connais et plus je l’apprécie. J’ai confiance en lui et il a confiance en moi. »

Malgré l’absence de joueurs d’impact comme Nicolas Roy et Félip Bourdeau, les Inouk ont remporté leurs trois derniers matchs. Ce qui rassure Denis.

« On n’a pas le choix de faire avec leur absence, mais on a de la profondeur. Ça nous aide beaucoup. »

Les Inouk seront à Valleyfield jeudi soir.