Leylah Annie Fernandez a mis la main sur le titre à Gatineau.

Leylah Annie Fernandez couronnée à Gatineau

C’est à titre de championne du Challenger de Gatineau, en simple comme en double, que Leylah Annie Fernandez va débarquer à Granby.

Dimanche après-midi, la Lavalloise a disposé de la Montréalaise Carson Branstine en trois manches de 3-6, 6-1 et 6-2. Les amateurs de tennis de l’Outaouais ont eu droit à une véritable finale de rêve dans le tableau féminin.

Chez les hommes, la victoire est allée à l’Australien Jason Kubler, qui a eu le meilleur sur le Français Enzo Couacaud en deux manches. Les deux sont attendus à Granby.

Pour Fernandez, il s’agissait d’un premier titre professionnel en simple, elle qui a enlevé les honneurs du volet junior des Internationaux de France en début du mois de juin. Vous dire à quel point les gens d’ici ont hâte de la voir jouer, ou plutôt de la voir rejouer.

«Jouer contre Carson, que je connais depuis longtemps, a été difficile, a expliqué Fernandez. Je suis contente de l’avoir emporté, mais je suis aussi contente pour Carson, qui a également connu une grosse semaine. Je quitte Gatineau avec encore un peu plus d’expérience et ça, c’est précieux.»

Branstine enfin en santé

Simon Larose est l’entraîneur de Carson Branstine, qu’on connaît beaucoup moins. Un des joueurs les plus populaires de l’histoire du Challenger de Granby, Larose, qui est déjà arrivé en ville, n’est pas étonné des succès de celle qui est née en Californie et qui a 18 ans.

«Carson a énormément de potentiel, mais elle a eu beaucoup de problèmes avec un de ses genoux au cours des trois dernières années. Elle joue sans douleur depuis trois mois et vous voyez le résultat!»

Toujours selon Larose, Branstine frappe la balle très solidement et possède une belle variété de coups.

«C’est aussi une athlète très émotive. C’est quelque chose sur lequel on travaille fort avec elle.»