En 2018-2019, les Vics ont six équipes de niveau AA et BB ainsi que deux autres de calibre AAA relève.

Les Vics s’en promettent

Le hockey, dit-on, n’exerce plus le même attrait chez les jeunes. Tout de même, les Vics de Yamaska-Missisquoi sont toujours là et ils procéderont à leur journée d’ouverture, dimanche, au centre sportif Léonard-Grondin.

Neuf matchs, de l‘atome BB au midget BB, seront alors disputés à compter de 8 h 30. Il y aura des prix de présence, présentation de chacun des joueurs, l’hymne national et quoi encore. Bref, les Vics vont faire la fête.

« On s’en promet », lance Denis Bessette, président de l’Association Hockey jeunesse de Granby et responsable de ces bons vieux Vics.

En 2018-2019, les Vics ont six équipes de niveau AA et BB ainsi que deux autres de calibre AAA relève. Par rapport à la saison dernière, ils ont gagné une équipe BB (bantam) et ont perdu une formation AA (midget).

« Il faut faire avec la nouvelle réalité, reprend Bessette. À Granby, on a perdu encore cette année une bonne cinquantaine de joueurs, ce qui porte notre nombre de membres à 560. On perd des joueurs chez nous, mais il s’en perd partout dans la région et au Québec au grand complet. »

Bessette avoue qu’il a du mal à expliquer le phénomène.

« Est-ce que les jeunes font d’autres sports ? Certains, oui. Mais je ne sais pas où sont les autres. Sur leur tablette ? Peut-être. Chose certaine, nous sommes à l’étape où nous devons trouver des solutions. »

Le hockey est un sport qui coûte cher et l’Association Hockey jeunesse a réduit les coûts d’inscription pour ses plus jeunes membres, une catégorie particulièrement affectée par la baisse de popularité du sport.

« Les gens sont de plus en plus occupés et ça ne fait pas l’affaire de tous les parents d’aller à l’aréna plus d’une fois par semaine, dit encore Bessette. À Victoriaville, une catégorie de jeunes peut s’inscrire selon qu’ils veulent faire du hockey une fois ou encore deux fois par semaine. Je ne sais pas s’il ne faudra pas en venir à ça ici aussi… »

Les associations de hockey mineur visent de plus en plus les filles. D’ailleurs, à travers les matchs des Vics dimanche, la formation féminine des Harfangs de l’école secondaire du Triolet bantam AAA, dont fait partie la Granbyenne Sarah-Maude Hamel, affrontera les Amazones de Laval-Montréal sur la glace C du centre sportif Léonard-Grondin.

Les Vics… à l’école

Le hockey scolaire, on le sait, prend de plus en plus de place. Et les Vics ont décidé d’envoyer les joueurs de leur équipe bantam AAA relève à l’école secondaire Haute-Ville. Et des pourparlers sont en cours afin que les patineurs des Vics pee-wee AA et bantam AA étudient à Haute-Ville ou au Collège Mont-Sacré-Cœur, à leur choix, à compter de la saison prochaine.

« Il faut s’ajuster à la clientèle », laisse tomber Denis Bessette.