La troupe de Miguel Fortin a terminé l’année du mauvais pied en s’inclinant 4-2 face au Mécanarc de Donnacona samedi soir à l’aréna Jacques-Chagnon.

Les Maroons terminent 2017 sur une fausse note

Malgré l’absence de plusieurs joueurs, les Maroons ont offert une belle opposition au Mécanarc de Donnacona samedi soir à Waterloo, mais ce fut insuffisant pour offrir un cadeau des Fêtes à leurs partisans.

Les Maroons se sont en effet inclinés 4-2 à l’aréna Jacques-Chagnon, ce qui a mis fin à leur série de deux victoires. Le club waterlois n’a toujours pas réussi à aligner trois gains consécutifs cette saison.

Avec seulement 18 joueurs en uniforme, les Maroons ont pourtant trouvé le moyen de se bâtir une avance de 2-1 au deuxième vingt grâce à deux buts rapides de Philippe Bolduc et de Samuel Deslandes.

Le Mécanarc a cependant créé l’égalité en avantage numérique en fin de deuxième période avant de revenir à la charge avec deux filets lors du dernier engagement pour se sauver avec les deux points.

Le point tournant est survenu à la 13e minute de la troisième période. Malgré un alignement dégarni, les Maroons ont écopé d’une pénalité pour avoir eu trop de joueurs sur la glace et Jérémy Brunet en a profité pour porter le score à 3-2 en faveur du Mécanarc.

La première étoile du match, Maxime Couturier, auteur d’un but et deux aides dans la victoire, l’a imité quelques instants plus tard pour donner un but d’assurance aux visiteurs. Waterloo n’a pas été en mesure de combler le retard par la suite.

À son premier départ devant le filet des Maroons, Olivier Chagnon s’est somme toute bien débrouillé en effectuant 25 arrêts. Michaël Denoncourt a toutefois eu le meilleur, lui qui a repoussé 33 lancers pour le Mécanarc.

Une équipe dure

Comme prévu, la rencontre face à Donnacona, reconnue comme étant l’une des équipes les plus dures de la Ligue de hockey senior AAA du Québec (LHSAAAQ), a laissé place à de la casse.

Pas moins de quatre batailles ont éclaté lors du match, et à l’image de la partie, la plupart se sont conclues à la faveur des joueurs du Mécanarc. Samuel Desruisseaux, Sébastien Roy et David Godbout ont tous lâché les gants dans le camp waterlois.

Les Maroons ont inscrit un but en quatre avantages numériques tandis que le Mécanarc a fait mouche deux fois en neuf occasions. Waterloo n’a eu le meilleur qu’au chapitre des tirs au but.

Avec ce revers, les Maroons ont terminé l’année du mauvais pied, mais ils demeurent tout de même en bonne position, au 5e rang du classement général, en vertu d’un dossier de 9-8-1.

Il s’agissait de leur dernier duel avant la pause des Fêtes. Ils seront de retour en action le 5 janvier prochain alors qu’ils rendront visite au Climatisation Cloutier de Cap-de-la-Madeleine.