Marc-André Levasseur a récolté un but et une passe pour les Maroons samedi, en plus de jeter les gants contre Carl Lefebvre pour compléter un tour du chapeau­ à la Gordie Howe.

Les Maroons s’accrochent face au Wild

Une poussée de trois buts sans riposte lors du dernier vingt a fait la différence dans une victoire de 5-4 des Maroons contre le Wild de Windsor, samedi soir à l’aréna Jacques-Chagnon. Les locaux ont aussi résisté à une tentative de remontée en fin de match, signant ainsi un quatrième gain consécutif.

« On marque toujours autant de buts, mais on en accorde moins qu’avant, ce qui nous permet de gagner des matchs. Tout va pour le mieux présentement, la confiance est revenue », se réjouit Miguel Fortin, entraîneur-chef et directeur général des Maroons (5-4-1).

La formation waterloise croyait bien avoir réglé le cas du Wild (4-5-2) après le but de Jonathan Delorme, qui a porté le pointage à 5-2. Loin de baisser les bras, les visiteurs ont plutôt marqué deux fois dans les dernières minutes donnant des sueurs froides aux partisans des Maroons.

« On a connu une baisse de régime, tandis qu’ils ont augmenté le rythme pour revenir dans le match. Heureusement, on a réussi à tenir le fort et à ressortir avec la victoire », résume Fortin.

Marc-André Levasseur a récolté un but et une passe pour les Maroons, en plus de jeter les gants contre Carl Lefebvre pour compléter un tour du chapeau à la Gordie Howe.

« Il y avait déjà une altercation entre deux joueurs et Lefebvre s’est interposé, raconte Fortin. Marc-André tenait à aider ses coéquipiers. Ce genre de geste montre qu’on a un bon esprit d’équipe, autant sur la glace qu’en dehors », note le coach des Maroons.

L’impact de Jonathan Delorme

Jonathan Bouchard, Alex Côté et Samuel Deslandes ont inscrit les autres filets waterlois, tandis qu’Alexis Guilbault et Charles Power ont amassé deux mentions d’aide.

Auteur du but gagnant, Delorme a de nouveau été utilisé durant une trentaine de minutes contre Windsor. Sa contribution est d’autant plus importante considérant que les Maroons doivent se débrouiller avec seulement cinq défenseurs depuis plusieurs parties.

« Jonathan joue du hockey inspiré. Ça parait qu’il avait hâte de se joindre à notre équipe. Il s’implique dans toutes les facettes du jeu, en plus d’être un de nos leaders dans le vestiaire », indique Miguel Fortin. Le gardien Vincent Gervais a réalisé 35 arrêts devant la cage locale, lui qui a contribué aux cinq victoires des Maroons cette saison.

Mathieu Boutin, Alexandre Carignan, Mickael Fillion et Tommy Lapierre ont marqué les buts du Wild samedi soir.

Jason Larochelle (occupé au travail) et Christopher Saurette (blessé à une main) étaient les principaux absents dans le camp waterlois.

En ascension

Grâce à leur actuelle séquence victorieuse, les Maroons sont passés du 10e au 5e rang du classement de la Ligue de hockey senior AAA du Québec. « Chaque victoire fait une différence. Le classement est très serré, donc on peut presque toujours parler de matchs de quatre points », souligne Fortin.

« Notre objectif est toujours le même : terminer dans le top-4 pour avoir l’avantage de la glace au début des séries. »

Notons finalement que le Condor de Nicolet (5-6-1) s’amènera à l’aréna Jacques-Chagnon le samedi 1er décembre.