La passation des pouvoirs : Daniel Roy (à gauche) cède les rênes des Maroons à David Godbout et à ses partenaires.

Les Maroons officiellement vendus

C’est maintenant officiel et confirmé : les Maroons ont de nouveaux propriétaires. La vente de l’équipe a même été approuvée par les gouverneurs de la Ligue de hockey senior AAA du Québec mercredi soir à Trois-Rivières.

« Enfin, c’est réglé ! », a lancé David Godbout, qui affirme avoir passé des heures et des heures à travailler sur le dossier au cours des dernières semaines.

Godbout sera l’un des trois actionnaires de l’équipe et il occupera le poste de président. Christian Roy et Jackie Racine auront chacun 37,5 % des parts alors que Godbout aura « la balance du pouvoir » avec 25 %.

On connait Roy, concessionnaire au centre sportif Léonard-Grondin et propriétaire du Dooly’s de Granby, on connait Godbout, populaire dur à cuire des Maroons, mais on connait moins Mme Racine. Pour résumer, elle est l’adjointe de Roy dans les entreprises que possède ce dernier.

« Christian n’aime pas être dans l’œil du public et c’est pourquoi je serai le président et le porte-parole de l’organisation, a repris Godbout, qui entend continuer à enfiler l’uniforme de temps en temps. Mais je sais que nous formerons une solide équipe, lui, Jackie et moi. »

Godbout a reconfirmé Miguel Fortin dans ses fonctions d’entraîneur et de directeur général. La saison dernière, Fortin partageait le poste de DG avec le copropriétaire Daniel Roy.

Parlant de Roy, celui-ci aura le titre de responsable des opérations hockey au sein du nouvel organigramme. Car on le sait, même si sa conjointe Karine Beauregard et lui voulaient vendre, Roy tient à demeurer proche de l’équipe. « Ma première mission sera de coacher le président puisque David a des choses à apprendre, a-t-il expliqué. Pour le reste, mes tâches exactes restent à définir, mais mes vendredis et samedis soirs sont déjà réservés en vue de la prochaine saison ! »

Roy affirme être heureux de vendre « à des bonnes personnes, des gens qui veulent le bien des Maroons ».

« J’ai transporté l’équipe sur mes épaules pendant quelques années et je ne veux surtout pas qu’il lui arrive malheur. Tout faire était devenu difficile, mais les Maroons demeurent une partie de moi. »

À Waterloo pour y rester
David Godbout clame haut et fort que les Maroons sont à Waterloo pour y rester. Le message est envoyé à ceux qui pourraient croire que Christian Roy a acheté l’équipe dans le but de la déménager à Granby si jamais le projet d’amener un club de la Ligue nord-américaine n’aboutit pas.

« Les Maroons sont très bien implantés à Waterloo, a-t-il souligné. Notre fan base a de quoi faire l’envie de bien des propriétaires à travers la LHSAAAQ. À partir du moment où les partisans sont là et que la relation avec la Ville est bonne, il n’y a aucune raison de seulement regarder ailleurs. »

Godbout veut une équipe « qui donnera un bon spectacle », avec des joueurs « qui s’impliquent et qui veulent jouer chez nous ».

« Des gars qui viennent juste de temps en temps, juste quand ça adonne, c’est vraiment fini », a-t-il précisé.

Godbout mentionne enfin que de gros efforts seront faits afin de rendre la fameuse expérience client plus intéressante à l’aréna Jacques-Chagnon.

« On veut amener l’organisation à un autre niveau », a-t-il résumé.