Les Maroons et le Cuisines Action ont rendez-vous à Farnham samedi soir et à Waterloo dimanche après-midi.

Les Maroons n'ont pas de complexes

Les Maroons vont-ils causer une énorme surprise au premier tour des séries éliminatoires de la Ligue de hockey senior Richelieu ? En avance 2-0 face au Cuisines Acton de Farnham, les Waterlois sont à mi-chemin de l’exploit.

« Mais voilà, c’est un quatre de sept, pas un deux de trois, et il y a encore un bon bout de chemin à faire, explique Patrick Provencher, le meilleur marqueur des Maroons en saison régulière. Nous sommes sur la bonne voie, mais on sait que le Cuisines Action ne se laissera pas faire comme ça… »

Le troisième match de la série aura lieu à 19h, samedi, à l’Aréna Madeleine-Auclair. Le quatrième sera présenté à l’Aréna Jacques-Chagnon à 16h, dimanche.

« On a beau avoir fini au sixième rang du classement (le Cuisines Action a terminé troisième), il y a du talent au sein de notre équipe, reprend Provencher. Et quand tout le monde amène son meilleur hockey à l’aréna, on est capables de battre toutes les équipes de la LHSR. On n’a aucun complexe. »

Après avoir amassé 33 points en 21 matchs en saison régulière, Provencher a été relativement tranquille au cours du premier week-end face au Cuisines Action, lui qui s’est « contenté » d’un but et une passe. À l’opposé, les Stefano Momesso (quatre buts, trois passes), Nicolas Chiasson et Éric David (un but et quatre passes chacun) ont pris les choses en main.

« Ça ne paraît peut-être pas, mais on a beaucoup de profondeur, dit encore Provencher. Stefano, c’est tout un joueur de hockey, il a un talent fou. »

Un groupe uni

Patrick Provencher, un géant de six pieds et sept pouces, ne veut pas revenir sur les tristes événements qui ont marqué la visite du Cuisine Action à Waterloo, au début du mois, mais il admet que les propos racistes tenus envers son coéquipier Charles-Alexandre Plaisir et lui ont fait en sorte d’unir encore un peu plus les Maroons.

« Nous étions déjà un groupe uni, un groupe soudé, mais je pense que ce qui est arrivé a fait en sorte qu’on est encore plus déterminés à l’emporter face au Cuisines Action », avoue-t-il, sans vouloir aller plus loin.

Chose certaine, Provencher, qui a joué dans la Ligue de hockey junior AAA et qui avait disputé les deux dernières saisons avec les défunts Red Knights de Marieville, apprécie ce qu’il vit à Waterloo.

« Les propriétaires travaillent fort afin de nous rendre heureux. Il y avait un gros défi ici cette saison puisque nous sommes une équipe d’expansion et que les gars viennent d’un peu partout. Mais le ciment a pris assez rapidement et on veut se rendre le plus loin possible. On croit en nous. »

Les Bulls à égalité avec Saint-Roch

Quant aux Bulls de Bedford, ils sont à égalité 1-1 avec le J.C. Perreault HC de Saint-Roch-de-l’Achigan. Les joueurs de Michel Deschamps (septièmes au classement) sont loin d’être favoris, mais ils ont réussi à tenir tête aux représentants de Lanaudière (deuxième) jusqu’ici.

La série se poursuit samedi soir à Saint-Roch-de-l’Achigan et à Bedford dimanche après-midi.