Les Maroons ont encaissé deux autres défaites en fin de semaine, perdant notamment contre le Bellemare de Louiseville à domicile samedi soir.

Les Maroons encaissent deux autres revers

Plusieurs partisans ont sans doute cru que les Maroons s’étaient sortis du pétrin en signant leur première victoire de la saison le 20 octobre contre Joliette. La formation waterloise a toutefois sombré à nouveau en fin de semaine, alors qu’elle a encaissé deux défaites en autant de soirs.

Après une douzaine de jours d’inactivité, les Maroons se sont d’abord inclinés 7-5 vendredi soir du côté de Donnacona.

« On n’avait aucune raison d’échapper ce match-là. On jouait contre une autre équipe en difficulté, donc c’était une occasion de sortir un peu la tête de l’eau. Mais malheureusement, on n’a vraiment pas été à la hauteur », déplore l’entraîneur-chef et directeur général des Maroons, Miguel Fortin.

Le pointage était de 4-4 après deux périodes, les visiteurs étant revenus de l’arrière à quatre reprises, mais un doublé de l’attaquant William Blackburn lors du dernier vingt a finalement propulsé le Métal Perreault vers la victoire.

« On pense qu’on a un meilleur club qu’eux. Mais souvent, l’équipe qui travaille le plus fort va l’emporter... », a résumé Miguel Fortin.

Jonathan Bouchard (deux fois), Jonathan Delorme, Yann Joseph et Charles Power ont marqué dans la défaite waterloise, qui a été ajoutée au dossier du gardien Guillaume Nadeau (19 arrêts).

« On méritait beaucoup mieux »

Un défi de taille attendait ensuite les Maroons face au Bellemare de Louiseville, champion en titre de la Ligue de hockey senior AAA du Québec (LHSAAAQ), samedi soir à l’aréna Jacques-Chagnon.

Les locaux ont chèrement vendu leur peau, eux qui menaient même 3-2 après 40 minutes de jeu. Mais comme c’est trop souvent le cas en ce début de saison, ils n’ont pu conserver cette avance. C’est plutôt un but de Julien Corriveau qui a fait la différence en fin de rencontre, permettant au Bellemare de repartir à la maison avec un gain de 5-4.

« On affrontait une puissance de la ligue après être revenu de Donnacona à 4h du matin. Tout laissait croire à un match difficile pour nous. Mais c’est complètement le contraire qui est arrivé », souligne néanmoins Fortin.

« On a même connu notre meilleure performance jusqu’ici. Le résultat n’a pas tourné en notre faveur, mais je pense qu’on méritait beaucoup mieux. »

Devant la cage du Bellemare, le Granbyen Philippe Gatien (35 arrêts) est demeuré parfait en quatre sorties cette saison.

À l’autre bout de la glace, Vincent Gervais a bloqué 34 rondelles. Sur l’ensemble du week-end, Joseph a été le meneur offensif des Maroons avec une récolte de quatre points (deux buts, deux passes).

Derniers de la ligue

Avec une fiche d’une victoire et cinq défaites (dont une en prolongation), Waterloo occupe actuellement le 10e et dernier rang de la LHSAAAQ. L’objectif annoncé avant l’ouverture de la saison, soit une place parmi le top-4, s’éloigne de plus en plus.

Si les Maroons accordent assurément trop de buts, Miguel Fortin refuse de jeter tout le blâme sur ses gardiens. « Oui, on s’attend à plus de leur part, mais aussi d’autres joueurs. C’est facile de pointer les gardiens, mais ça reste un jeu collectif. Si on donne sept buts, c’est une affaire d’équipe », estime-t-il.

Notons que l’absence de Jason Larochelle à la ligne bleue a fait mal contre Donnacona puis Louiseville.

Fortin étudie maintenant différentes options afin d’améliorer son alignement, que ce soit à l’interne ou sur le marché des transactions. « On essaie de trouver une bougie d’allumage. Mais quand les autres clubs savent que tu es en difficulté, ça devient plus difficile de conclure de bonnes transactions », a-t-il fait valoir.

Bien conscient que la pression ne cesse d’augmenter, le coach des Maroons estime néanmoins avoir l’appui de ses patrons.

« Ils veulent aussi qu’on trouve des solutions. Ça ne peut continuer comme ça, on va devoir changer des choses. Les dirigeants veulent seulement qu’on replace notre équipe, qu’on reparte dans la bonne voie. »