Le Climatisation Cloutier a marqué trois fois en première période, avant de faire de même lors du dernier vingt.

Les Maroons doivent se contenter du 8e rang

Les Maroons ont conclu le calendrier régulier sur une note pour le moins décevante samedi, alors qu’ils se sont inclinés 6-1 contre le Climatisation Cloutier du Cap-de-la-Madeleine. Classée huitième dans la Ligue de hockey senior AAA du Québec, la formation waterloise devra donc disputer une série « deux de trois » contre le Métal Perreault de Donnacona au premier tour des éliminatoires.

Même s’ils affrontaient le deuxième meilleur club du circuit, les Maroons souhaitaient livrer une solide performance devant leurs partisans samedi soir. Le Climatisation Cloutier a plutôt marqué trois fois en première période, avant de faire de même lors du dernier vingt.

« On a quand même joué du bon hockey pendant deux périodes et demie », soutient Miguel Fortin, entraîneur associé et directeur général pour les Maroons.

« Mais on s’est retrouvé avec beaucoup de pénalités dans des moments critiques. Comme le Cap-de-la-Madeleine forme une très bonne équipe, ils en ont profité pour mettre le match hors de notre portée. »

Pier-Olivier Grandmaison a mérité la première étoile du match avec une récolte de deux buts et une passe.

Aidé d’Alex Côté et Marc-André Levasseur, Yann Joseph a inscrit l’unique filet des locaux à mi-chemin dans le match.

Puisque les deux équipes ont généré 36 lancers, le gardien Sébastien Dubé-Rochon a visiblement eu l’avantage sur son vis-à-vis François Lacerte. « François a fait du bon travail lorsque nous étions toujours dans le coup, précise Fortin. Vers la fin du match, le jeu était beaucoup plus décousu. En fait, les choses ont dérapé pas mal... »

Dimanche après-midi, les Maroons attendaient d’ailleurs de savoir si certains joueurs seront suspendus.

De toutes évidences, les consignes des entraîneurs des Maroons n’ont pas eu l’effet escompté samedi soir.

Parmi les rares points positifs pour Waterloo, notons que l’attaquant Jason Tracey et le défenseur Jordan Picard ont joué leur troisième match, ce qui leur permettra de participer aux séries. Il faudra toutefois oublier Jean-Philip Carey, qui n’a disputé qu’une seule partie.

Objectifs manqués

Les dirigeants des Maroons ont souvent répété qu’ils visaient une place parmi le top-4 de la LHSAAAQ. Vers la fin du calendrier régulier, ils souhaitaient avant tout éviter le premier tour des séries. Au final, la formation waterloise aura donc raté ces deux objectifs.

« C’est certain qu’on n’a pas connu la saison espérée. On a eu un paquet de malchances et des blessures à des joueurs-clés. Mais on a aussi connu plusieurs performances en deçà des attentes », reconnaît Fortin.

Les Maroons ont perdu leurs quatre derniers matchs, ce qui a évidemment plombé leur fiche (8-12-2). En fait, ils ont gagné seulement deux fois à leurs dix dernières sorties. Rien pour rassurer les partisans de l’équipe à l’aube des éliminatoires...

« On essaie d’oublier tout ça, parce qu’avec les séries, c’est une autre saison qui commence », rappelle Fortin.

Place aux séries

En théorie, les Maroons seront néanmoins les favoris contre le Métal Perreault (8-14), qui présente la pire défensive du circuit. Les deux clubs ont enfilé 86 buts.

Bien que l’horaire reste à confirmer, cette confrontation « deux de trois » devrait débuter à Waterloo vendredi prochain, avant de se transporter à Donnacona le lendemain soir. S’il s’avérait nécessaire, le troisième et ultime match serait disputé à l’aréna Jacques-Chagnon le dimanche 10 février. On parle donc potentiellement de trois matchs en autant de jours.

Dans le cadre de cette série, les Maroons retrouveront notamment Joshua Desmarais, qui a porté l’uniforme waterlois lors de la campagne 2016-2017. Les habitués du junior AAA pourraient également reconnaître plusieurs joueurs du côté de Donnacona.

Miguel Fortin espère que Charles Power (blessé à l’épaule) pourra effectuer un retour « aussi vite que possible ». Pour sa part, Jason Crack ressent toujours des symptômes liés à une commotion cérébrale.

Dans l’autre série du premier tour, le Formule Fitness de Bécancour (7e) se mesurera au Wild de Windsor (10e).