Paul Jr Bourbeau a réalisé 35 arrêts dans la victoire des Maroons, samedi soir au Cap-de-la-Madeleine.

Les Maroons assurés de terminer au 6e rang

Après avoir perdu un festival offensif au compte de 9-8 vendredi face au Wild de Windsor, les Maroons de Waterloo ont rebondi avec un gain de 4-3 samedi soir face au Climatisation Cloutier du Cap-de-la-Madeleine. Ils sont maintenant assurés de conclure la saison au sixième rang de la Ligue de hockey senior AAA du Québec (LHSAAAQ).

« On peut finalement se sauver de la fameuse série deux de trois qu’on voulait absolument éviter », se réjouit l’entraîneur-chef et directeur général associé du club, Miguel Fortin. 

Les Maroons connaîtront l’identité de leurs adversaires au second tour samedi prochain, lorsque le calendrier régulier aura été complété à travers le circuit. Ils pourraient affronter Bécancour, La Tuque, Saint-Léonard-d’Aston ou encore Saint-Cyrille. 

« Outre La Tuque, à cause de la grande distance, on n’a pas vraiment de préférence. On va prendre l’équipe devant nous », indique Fortin. 

Du rêve au cauchemar

De passage à Windsor vendredi soir, les Maroons menaient 6-2 à mi-chemin en deuxième période. Le Wild a toutefois ouvert la machine, marquant quatre fois sans riposte. La troupe de Simon Robidas a finalement signé un gain de 9-8 devant leurs partisans.

« La rondelle roulait pour nous en début de match. On a peut-être pensé qu’on compterait 15 buts. Mais ça ne s’est pas passé comme ça. Il aurait fallu fermer le jeu. (...) On apprend... », souligne le coach Fortin. 

Formant le premier trio de Windsor, Alexandre Durette (trois buts, quatre passes), Patrick Groleau (deux buts, quatre passes) et l’ex-Inouk Cody Linteau (deux buts, quatre passes) ont fait des ravages dans cette partie. « Ils nous ont fait très, très mal. On n’a pas été capable de les contenir. »

Jonathan Bouchard et Alex Côté, avec deux buts chacun, Alexandre Coulombe, Philippe Bolduc, Samuel Deslandes et Alexis Guilbault ont répliqué pour les visiteurs.

Notons que les Maroons devaient à nouveau composer avec un effectif réduit. Seulement quatre défenseurs étaient en uniforme, comparativement à cinq hommes forts. En l’absence de Paul Jr Bourbeau-, Fortin était même l’auxiliaire- d’Olivier Davignon ! 

« Les trois autres gardiens sur notre liste n’étaient pas disponibles. Je n’étais pas en uniforme. Mais on a convenu que je pouvais aller m’habiller en cas d’urgence », explique-t-il.

« Un match parfait »

Les Waterlois ont toutefois conclu leur saison sur une note positive, samedi soir, en l’emportant 4-3 au Cap-de-la-Madeleine.

« On a vraiment joué un match parfait pour l’emporter. On n’a pas donné grand-chose, en plus d’être disciplinés. Et Paul Bourbeau a été excellent encore une fois », souligne- Miguel Fortin. 

Bourbeau a réalisé 35 arrêts méritant d’ailleurs la première étoile. Jordan Bernier, Samuel Cloutier, Marc-André Levasseur et Charles Power ont trouvé le fond du filet pour les Maroons.

« On a vraiment vu le club qu’on peut avoir en séries. En jouant de cette façon-là, c’est sûr qu’on peut être dangereux et battre n’importe quelle équipe », estime Fortin.

Tremblay indisponible

Les Maroons ont toutefois appris une bien mauvaise nouvelle. La date butoir du 10 janvier ayant été dépassée, l’attaquant Patrick Tremblay ne peut plus jouer un seul match dans la LHSAAAQ s’il souhaite préserver son admissibilité dans les rangs universitaires au Québec. Waterloo comptait notamment sur lui afin palier les départs d’Alex Labrosse et Mathieu Papineau. 

En revanche, le vétéran Jason Tracey est venu dépanner l’équipe ce week-end, et on devrait le revoir en séries.