Le centre sportif Léonard-Grondin pourrait-il être le théâtre des matchs des Inouk et des Maroons la saison prochaine ?

Les Maroons à Granby: il y a eu des discussions

« Oui, nous avons discuté avec les gens des Maroons. Ils ont tâté le pouls à savoir si la Ville de Granby serait intéressée à accueillir leur équipe. Mais je sais qu’ils discutent avec d’autres municipalités également. »

Celui qui parle, c’est Stéphane Giard, conseiller municipal et responsable des dossiers à caractère sportif à l’hôtel de ville de Granby. Celui qui, il y a un an, a affirmé que la Ville allait revoir le contrat de location des Inouk afin que le centre sportif Léonard-Grondin puisse accueillir une deuxième équipe de hockey majeur si l’occasion se présente.

« Ce que nous faisons, c’est simplement se donner de la latitude si jamais l’occasion, mais la bonne occasion, se présente, a expliqué Giard vendredi midi. Nous avons un beau centre sportif et si nous pouvons encore l’occuper davantage, si nous pouvons encore davantage le rentabiliser, nous en serions très heureux, c’est évident. Est-ce que les Maroons représenteraient une bonne affaire pour nous ? Il faudra voir. Mais eux aussi doivent voir si Granby représenterait une bonne affaire pour eux. »

Bref, Giard ne ferme pas la porte, loin de là, mais il prend soin de ne pas l’ouvrir trop grande non plus, du moins pour le moment. Il sait fort bien que les Inouk n’ont aucune envie de partager le centre sportif Léonard-Grondin avec une autre équipe majeure et que si le club junior AAA décidait de lever les feutres, la Ville ne serait pas plus avancée.

Les Maroons et la Ville de Waterloo, on le sait, sont incapables de s’entendre sur un nouveau contrat. Le divorce est inévitable et Christian Roy, le grand patron de l’équipe, cherche à relocaliser son équipe.

Après les séries

À sa demande, Stéphane Giard a d’ailleurs eu une rencontre avec le président des Inouk, Marco Bernard, cette semaine. Il voulait connaître les intentions de l’organisation en vue de la prochaine saison.

« On a convenu de se reparler après les séries éliminatoires, a repris le conseiller municipal. Les gens des Inouk veulent se concentrer sur leurs séries et ça, je le comprends très bien. Mais c’est certain qu’on arrive en avril et que la prochaine saison va se pointer tout de même assez rapidement… »

Joint par l’auteur de ces lignes, Bernard, lui, n’a d’aucune façon voulu commenter la situation des Maroons et la possibilité qu’ils se retrouvent à Granby. Il a par contre affirmé que le projet de transformer la concession en OSBL — dont il a aussi été question lors de sa rencontre avec Giard — avançait bien et qu’il espérait avoir de bonnes nouvelles à annoncer à la suite des séries.

« Là, ce n’est pas le temps de parler d’autre chose que de hockey », a-t-il tranché.