S’il ne peut garantir la victoire, Miguel Fortin assure que ses joueurs vont compétitionner à La Tuque.

Les Loups, un bon test pour les Bisons

La formule est clichée, mais elle reste parfois de mise, comme justement dans ce cas-ci. Le match les opposant aux Loups, à La Tuque samedi soir, représente un bon test pour les Bisons, toujours parfaits après cinq rencontres.

« C’est vrai que c’est un bon test, avoue Miguel Fortin, qui sera le grand patron derrière le banc des Granbyens samedi en raison de l’absence de David Lapierre, retenu en tournoi en Outaouais avec son équipe du programme de hockey de l’école secondaire De Mortagne. Les Loups font partie des équipes d’élite de la Ligue de hockey senior AAA et La Tuque, c’est un long voyage et c’est très difficile de gagner là-bas. »

Les Loups avaient une fiche de trois victoires, une défaite et une défaite en bris d’égalité avant de jouer à Donnacona vendredi soir. Ils ont atteint les demi-finales de la LHSAAAQ le printemps dernier.

Chose certaine, les Bisons n’auront pas l’excuse de la fatigue, eux qui n’ont pas joué depuis deux semaines en raison de la remise du match face au Métal Pless de Plessisville.

« Ce qui est agréable, c’est qu’on s’en va à La Tuque avec un véritable alignement contrairement aux dernières années avec les Maroons, reprend Fortin. On aura des absents, oui, mais on va quand même avoir 20 joueurs là-bas. »

Samuel Deslandes (qui n’a pas encore purgé sa suspension d’un match) et Patrice Demuy (blessé), ainsi que Alexandre Coulombe, David Marcotte et Vincent Senez-Allaire (tous simplement indisponibles) ne feront pas la randonnée de 3h45 séparant Granby de La Tuque. Les Alex Carignan et Jason Larochelle, de même que Samuel Brassard et Dominick Colin-Germelus, qui feront leurs débuts avec les Bisons, seront insérés dans l’alignement.

Paul Bourbeau Jr sera devant le filet.

« La saison dernière, on était allés à La Tuque à 14 joueurs et celle d’avant, à 15, rappelle Fortin. Je ne peux garantir la victoire, mais je sais qu’on va compétitionner. »

Des sceptiques

À l’intérieur de la LHSAAAQ, il y a des sceptiques quand on parle des succès des Bisons. Certains affirment que Granby n’a pas encore battu de gros clubs.

« Je n’aime pas entendre ça, lance Fortin. Qu’est-ce que ces gens-là font de notre victoire face aux Sportifs, à Joliette, il y a quelques semaines? On parle quand même ici des champions en titre du circuit. Et on a battu Plessisville et Cap-de-la-Madeleine, qui sont loin d’avoir de mauvaises équipes. »

Les partisans des Bisons renoueront avec leurs favoris dans une semaine lorsque le Métal Perreault de Donnacona va s’amener au centre sportif Léonard-Grondin.