Le gardien des Braves Francis Lavallée a bloqué 76 rondelles depuis le début de cette série.

Les Inouk sous pression

Les joueurs des Inouk auraient sans doute préféré se réveiller d'un mauvais rêve, lundi matin. Mais les Granbyens n'ont pas rêvé. Ils accusent bel et bien un retard 2-0 contre Valleyfield en quart de finale des séries la LHJAAAQ.
«Pour le moment, il n'y a rien qu'on peut faire pour changer ces résultats-là. On continue de regarder droit en avant», a indiqué l'entraîneur-chef des Inouk, Patrick Gosselin, à quelques heures de l'entraînement, lundi soir. 
Il est vrai que les deux premiers matchs de ce «quatre de sept» ont été chaudement disputés. À nouveau dominés au chapitre des lancers dimanche soir, les Braves sont cependant parvenus à arracher la victoire en prolongation. 
Ils doivent certainement une fière chandelle à leur gardien Francis Lavallée, qui a déjà repoussé un total 76 de tirs.
Pour sa part, Samuel Bégin a joué les héros pour Valleyfield. S'il n'a rien cassé en saison régulière (33 points en 49 matchs), le petit attaquant a déjà amassé quatre points - dont les deux buts gagnants! - depuis vendredi. 
Grands favoris dans cette confrontation, les Inouk devront se ressaisir dès mardi au centre sportif Léonard-Grondin. La déception serait grande advenant une élimination hâtive. Rappelons que le directeur général du club, Patrice Bosch, a plusieurs fois répété qu'ils ne visaient rien de moins que les grands honneurs cette saison. 
«On se concentre sur les trucs qu'on peut améliorer, insiste Gosselin. Mais je ne m'étalerai pas là-dessus dans les médias.»
«Est-ce qu'on va rebrasser les cartes? Ça va être à voir mardi.»
Les Granbyens soufflent notamment le chaud et le froid à court d'un homme. Ils ont certes réussi un petit exploit en marquant deux fois sur un désavantage numérique de cinq minutes, dimanche. Mais ils ont également accordé deux buts en pareille situation depuis le début des séries. 
«Je n'ai pas les chiffres devant moi. Mais c'est certainement une situation de jeu sur laquelle on doit travailler», reconnaît le coach Gosselin.
Sans Vachon, avec Cloutier 
Chose certaine, l'attaquant Joachim Vachon manquera à l'appel mardi soir, lui qui a été suspendu pour un match en raison d'un violent double-échec asséné lors du deuxième match. Il est donc permis de croire qu'Anthony Chicoine effectuera un retour dans l'alignement. 
On devrait aussi revoir le défenseur Keven Cloutier, qui a purgé sa suspension dimanche. Nathan Ward-Raymond demeure l'homme de confiance devant le filet. «Changer de gardien à ce moment-ci, ce ne serait pas correct», estime Patrick Gosselin. 
Afin de redresser le navire, les Inouk auraient grand besoin de la contribution de Joël Caron et de Maxime Borduas. Habituellement dominants, les deux attaquants ont été muselés le week-end dernier.
Mais si les choses devaient aller de mal en pis, la rencontre de mardi soir pourrait être la dernière disputée au centre sportif Léonard-Grondin cette saison...