Les Inouk se sont serré les coudes ce week-end, remportant deux victoires en trois jours.

Les Inouk solides dans l'adversité

Une lourde tâche attendait ce week-end les Inouk, qui devaient disputer trois parties en moins de 72 heures. Malgré l'adversité, les Granbyens ont décroché deux victoires, y compris un spectaculaire gain de 8-2 récolté à Montréal-Est dimanche après-midi.
«Je suis content des quatre points, c'est sûr, mentionne l'entraîneur-chef des Inouk, David Lapierre. Mais je suis surtout content de l'attitude de mes joueurs. Ils ont travaillé fort tout le week-end. On sort grandi comme équipe de ce genre de week-end.»
Dimanche après-midi, Granby et Montréal-Est ont fait jeu égal dans le premier tiers du match.
N'empêche que les Rangers (6-19-1) connaissent des difficultés cette saison, et les Inouk (15-11-2) ont fini par en profiter. Le vent a tourné en deuxième période, alors que Vincent Ouellet-Beaudry, Xavier Brodeur et Patrice Demuy ont fait 5-2 au tableau d'affichage avant la fin de l'engagement.
Les Inouk ont augmenté leur avance lorsque Francis Robichaud a placé le disque derrière Nathan L'Ecuyer. Le match a ensuite pris une tournure regrettable, les deux équipes cédant à la rudesse et à l'indiscipline. L'arrière Marc-André Gauthier a d'ailleurs engagé son second combat du week-end, cette fois face à son ancien coéquipier Samuel Meloche.
Loin d'être rassasiés, les Inouk en ont rajouté une couche grâce aux seconds filets de Cédric Charbonneau et de Robichaud.
Le gain est allé à la fiche de Benjamin Avoine-Jean (25 arrêts), tandis qu'Alex Dulude s'est illustré avec un but et deux aides.
Inquiétudes à Princeville
Les Inouk ont dû composer avec des conditions pour le moins difficiles samedi soir face au Titan de Princeville (8-19-1), une autre formation de bas de classement.
Gabriel Tremblay (blessé), Charbonneau (suspension), Demuy (rappel au niveau junior majeur) n'ont pas fait le voyage. Le capitaine Francis Brunelle est toujours tenu à l'écart du jeu par une blessure.
Qui plus est, un triste incident est survenu au cours de la période d'échauffement. Atteint par un tir au niveau de la gorge, Dulude a dû être transporté à l'hôpital afin de procéder à des examens préventifs. Plus de peur que de mal, toutefois,  puisque le vétéran attaquant était de retour au jeu dimanche.
«Ça a été une soirée extrêmement longue sur le plan émotif. Les joueurs étaient inquiets de voir un coéquipier partir en ambulance», raconte David Lapierre, qui tenait à souligner la collaboration de Princeville dans le cadre de cet incident.
À court de munitions
Déjà diminués, les Inouk ont vu Charles-Olivier Jolin quitter sur blessure tôt dans le match. Le vétéran défenseur Robichaud a ouvert le pointage en début de deuxième période, mais le Titan a rapidement comblé son retard. Justin Bernier a d'abord inscrit son 28e de la saison sur tir de pénalité, puis le doublé de Tommy Lemay a fait mal avant le retour aux vestiaires.
Le but de William Leblanc a donné un peu d'espoir aux visiteurs, mais c'est finalement l'ex-Inouk Paul-Antoine Deslauniers qui a complété le pointage (4-2) dans une cage déserte.
Vendredi soir au centre sportif Léonard-Grondin, le but marqué par Gabriel Chicoine en tout début de prolongation avait permis aux locaux d'amorcer leur week-end du bon pied. 
Les Inouk occupent le troisième rang de la division Alexandre Burrows.