Malgré une chaude lutte, les Inouk ont perdu 6-5 en prolongation face au Collège Français de Longueuil vendredi soir.

Les Inouk s’inclinent en prolongation à Longueuil

Les Inouk (11-5-2) ont baissé pavillon par la marque de 6-5 en prolongation vendredi soir sur la route au terme d’un duel chaudement disputé contre le Collège Français (14-2-2) de Longueuil.

L’affrontement entre les deux meneurs de la division Martin St-Louis s’annonçait prometteur et les deux formations n’ont pas déçu s’échangeant des buts pendant 60 minutes. C’est finalement Samuel Sénécal qui a tranché le débat en faveur du Collège Français après avoir marqué lors d’un avantage numérique après 54 secondes de jeu en prolongation.

Les Inouk avaient pris les devants 1-0 grâce à un filet de William Leblanc en début de première période, mais Maxime Chagnon a ramené tout le monde à la case départ avant que les joueurs ne retraitent au vestiaire.

Ce fut d’ailleurs l’histoire du match. Le Collège Français s’est en effet bâti une avance d’un but à quatre reprises dans le match, mais chaque fois, les Inouk ont trouvé le moyen de créer l’égalité.

Granby a forcé la tenue d’une prolongation lorsque Joachim Vachon a inscrit son deuxième but avec moins d’une minute à faire à la rencontre, mais n’a pas été en mesure de se sauver avec la victoire en surtemps.

Outre Leblanc et Vachon qui a marqué deux fois, Patrice Demuy et Maxim Baillargeon ont aussi enfilé l’aiguille pour les Inouk. Charles-Antoine Poirier-Turcot a bloqué 21 lancers devant la cage des Inouk dans la défaite.

La troupe de Patrice Bosch poursuivra sa série de matchs à l’extérieur dimanche alors qu’elle rendra visite aux Flames de Gatineau (10-4-4).