Nicolas Roy et les Inouk ont dû s’avouer vaincus face au Titan dimanche après-midi.

Les Inouk s’inclinent à Princeville

Les Inouk ont offert une solide opposition au Titan de Princeville, champion en titre de la LHJAAAQ, dimanche après-midi. Ils sont toutefois rentrés à la maison bredouilles après une défaite de 3-2.

« Honnêtement, le gardien adverse [Philippe Gaudreault] a été fumant. On aurait facilement pu marquer deux ou trois buts de plus. Dans l’ensemble, je considère qu’on a joué un meilleur match que nos adversaires. Mais au final, c’est pas nous qui ressortons avec les points », a analysé l’entraîneur-chef des Inouk, Patrick Bergeron.

Matthew Newbury a fait la différence avec un but qualifié de « chanceux » en milieu de deuxième période, alors que son club menait 2-1.

« Je suis pas mal certain que [Marc-Antoine] Dufour aurait aimé revoir ce tir une deuxième fois. C’est une rondelle qui lui a roulé dessus. Mais considérant le nombre de fois qu’il va nous sortir du trouble cette saison, on peut lui pardonner... », a souligné Bergeron.

Dufour a d’ailleurs réalisé 39 arrêts dimanche, soit autant que Gaudreault.

Pour Newbury, il s’agissait déjà d’un septième filet en quatre matchs cette saison.

Nicholas Beauvilliers et Joakim Paradis ont aussi marqué pour le Titan (fiche de 3-0-1) en début de partie. Joakim Bergeron et Marco Cavalleri ont répliqué pour les visiteurs.

Même si les deux principaux trios des Inouk (1-2) ont secoué les cordages, Patrick Bergeron estime que sa troupe gagnerait à préconiser une approche plus directe en attaque.

« On a beaucoup de talent, mais par contre, on va devoir simplifier notre match et attaquer le filet plus régulièrement. On contrôle la rondelle, on a un beau temps de possession, mais souvent, ça ne mène à rien », a-t-il déploré. « Mais ce sont des choses qui se travaillent. Ça ne me stresse pas au troisième match de la saison. »

Les Inouk affronteront les Forts à Chambly mercredi, avant de recevoir la visite des Flames de Gatineau vendredi soir.